C’est l’été, cousons des shorts!

Quand reviennent les beaux jours, quoi de mieux que les shorts? Les robes! Oui ben mon adoleschiante (sic Bellzouzou), cette année, elle trouve que les robes c’est carrément trop chelou.

Donc des shorts.

Je n’ai pas été très productive cette année (j’ai une nouvelle occupation un peu chronophage), mais j’ai assuré au moins un short (plus l’essai d’un autre, coupé en combishort mais malheureusement pas encore cousu) (« malheureusement », parce le temps que je le couse, ça sera peut-être devenu has been aussi, le combishort).Patron super cool (pas de pinces, beau tombé, coutures comprises) donné par une copine. Tissu : la même toile de coton que pour le sac de plage et sa pochette. Coupé en 38 (l’année dernière en 36 mais je trouvais que c’était un peu serré), mais finalement rétréci de 1 cm sur les côtés.

Fourche dos un peu longue, je la rabaisserai de 2 cm pour le prochain. Et je creuserai plus les poches, de 2 ou 3 cm. Les modifs sont faites sur le patron, plus qu’à trouver un autre tissu pour en refaire un.

L’année dernière, j’en avais fait beaucoup plus, des shorts, et même des hauts. Mais je n’avais jamais pris le temps de les bloguer.

Toujours le même super patron, chacun accompagné d’un Moussaillon, de Biquette. Ce patron est top, et en plus gratuit. Réalisé en 36, dans une chute du lin utilisé pour sa Belladone. Je le trouve un peu trop serré dans cette matière. J’avais acheté un tout petit coupon de cotonnade pour le Moussaillon (taille 36 aussi je crois), aussi je n’ai pas pu faire correspondre les devants.

Et puis elle est tombée en amour devant un fin coton blanc à fines rayures. Coton trèèès transparent. Pour qu’elle ait son short quand même, j’ai tout doublé avec une popeline blanche : j’ai coupé toutes les pièces dans chacun des tissus (sauf la doublure poche, que dans popeline), et j’ai tout cousu avec le tissu rayé sur le blanc, comme si c’était un seul tissu. Ce projet est une grand fierté personnelle, parce TOUTES les rayures correspondent (même si ça ne se voit pas sur les photos) : celles des poches, des revers, du dos. Pour aller avec ce short, 2e tissu coup de cœur : une fine cotonnade bleu marine à petits pois.  Cette fois-ci, elle voulait une patte de boutonnage juste en haut et un col claudine blanc (chutes de popeline du short). Challenge accepted.J’ai posé un biais coupé dans le tissu sur l’encolure et les emmanchures, ça fait une finition superbe.

(le tissu est mouillé parce que j’ai pris les photos juste après sa douche)Elle le met cette année encore (pas le noir, définitivement trop petit), mais elle m’a dit que ses moussaillons sont trop serrés cette année…

 

Sac de plage

C’est les vacances, et quoi de mieux qu’un sac de plage pour trimballer toutes ses petites (et grosses) affaires?

Dans une grande chute de toile de coton (je ne sais plus si c’est de Bennytex ou des coupons de St Pierre) à 5 ou 10€ les 3 m, mais de piètre qualité, il faut bien le dire : tous les trous d’aiguille se voient au décousage…

Patron adapté d’un sac cadeau d’une enseigne de parfumerie-maquillage. J’ai pris les mesures et fait à mon idée (le sac de base, c’est 2 rectangles et une bande autour, sans fioritures ni poches).Il est grand (de la grandeur idéale pour sa destinataire). L’application cœur et les anses ont été réalisés dans des jambes de vieux jeans.

Le cœur a été dessiné par son fils. Je l’ai coupé dans 2 parties contrastantes de la même jambe et effrangé celle du dessus. Un cœur brisé et balafré dans lequel j’ai brodé bien cachées 2 initiales.

Une grande poche intérieure, bordée d’un ruban de jean, pour y glisser une revue, ou autre chose.De l’autre côté, une poche zippée pour les petites choses un peu précieuses qu’on veut mettre à l’abri. Elle mesure environ 23 cm de large et elle est prise à la fois dans l’ourlet et sous le bord des anses. (et on voit l’appliqué en-dessous, parce que comme une bourrique je n’ai pas pensé à utiliser un fil de canette kaki)Les anses en jean, repliées et cousues sur les 15 cm du milieu.Le dessous du sac est renforcé par un rectangle appliqué.Les coutures de côté sont rabattues pour une plus belle finition (et plus de solidité).Et pour compléter, j’ai fait dans les chutes une pochette pile ou face de Et puis la neige elle est trop molle, mais sans faire le porte-cartes. très rapide à faire et très mignon!

PileFaceSi ça intéresse quelqu’un le tuto de ce sac…..

Pochette à lecteur de glycémie

Une de mes collègues m’a demandé une petite pochette pour ranger son lecteur de glycémie, avec une poche intégrée pour ses languettes. On a discuté ensemble de ce qu’elle voulait et des dimensions, et voilà le résultatJe l’ai cousue à l’arrache, avec du fil gris qui était sur ma mac (mais je trouve que ça va bien avec le rose). Pour la poche intérieure, j’ai quand même mis une canette de fil rose pour que ça reste discret sur le dos de la pochette.

Résultat, sa destinataire en est très contente, elle la trouve de dimensions parfaite pour ranger son petit matos et très pratique d’usage. Faut que j’essaie d’en refaire une en cuir, et une doublée. Celle-ci est très basique mais je voulais qu’elle l’ait le lendemain.

Pantalon sur mesure, méthode DP Studio

Pour mon anniv, j’ai demandé les 3 livres de patronage de DP Studio comme cadeau commun.

Ma fille me réclamait un pantalon large-en-haut-serré-en-bas depuis un petit bail et je procrastinais encore et encore, après ce que je considère comme un raté avec la méthode mode pour lol. Mercredi dernier j’ai pris mon courage à 2 mains, une règle et un perroquet, et je me suis lancée.

Premier essai, méthode Mode pour lol. J’en ai fait un noir aussi, avec poches, revers etc, mais pas pris en photo pour l’instant. La fourche est vraiment trop haute, et même en la réduisant sur le pantalon noir (que je ne désespère pas photographier porté un jour…), ça n’allait pas. En plus, sur les jambes rétrécies, la couture intérieure tourne vers le devant. Mais en bas de pyj c’est parfait et agréable.

Celui fait suivant la méthode DP Studio (ce coup-ci j’ai fait la toile directement dans le tissu idoine)Je le trouve bien plus seyant, et elle aussi (elle m’en a commandé d’autres, youpi!).

Par contre, j’aimerais faire disparaître les plis du dos sur les cuisses, si quelqu’un ou quelqu’une a la solution, you’ll make my day!

  • Il faut donc que je reprenne mon patron de base :
  • en rétrécissant le bas du pantalon : ici rétréci de 2 cm en bas des jambes
  • en le raccourcissant de 3 cm : ce qu’il est ici suite à une erreur de calcul du revers
  • en remontant les fausses poches du dos : je ne voulais pas que ça tombe sur les pinces, mais là c’est trop bas

Il faut que je m’essaie aussi au patron de base du corsage!

Défi des basiques : le Morgan boyfriend jeans

Je suis un peu en retard pour le défi des basiques de ma copine Viou, alors qu’il était fin prêt depuis belle lurette.

Ma fifille m’a réclamé un jeans boyfriend. J’ai tout de suite téléchargé le Morgan de Closet Case.

Coupé en 36, taille rehaussée pour qu’il arrive à sa taille naturelle. Tissu Bennytex,  il me semble. Malgré que j’ai raccourci un peu la fourche, elle fait quand même une belle moustache….Il est confortable, mais je ne le trouve pas si seyant que cela sur les photos. J’ai pourtant fait comme préconisé : cousu à grands points pour vérifier le tombé général. Mais bon, c’est un pantalon un peu large, il tombe donc un peu large…

Peut-être que le Port de Pauline Alice aurait mieux convenu?

 

Koke, draga moja

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de rencontrer une femme exceptionnelle, qui en plus crée des vêtements dans un style que j’adore. C’est d’ailleurs le seul endroit où j’achète des fringues…

Pour lui rendre hommage (et pour le fun), je lui ai fait un petit sac…Patron perso (elle reconnaîtra :-)), tissu à pois des coupons St Pierre il me semble (ou Bennytex?), tissu gris offert, polaires MT. Pour une bonne tenue, le sac est triplé avec du molleton (du marché).

J’aime les sacs bien fermés, donc j’ai mis un zip, mais j’ai bien galéré à trouver comment le poser. Et j’aime les sacs à poches donc il y en a une à l’intérieur.

Sinon, je fais des essais de patronage, mais j’ai quelques photos à prendre…

Luzerne : GRC et destockage

Dès que j’ai vu le patron, j’ai cliqué pour l’acheter, en pdf pour avoir toutes les tailles.

Et je l’ai fait dans la foulée, mais tellement pressée que j’ai négligé tous ces bons conseils que je donne jour après jour : prends le temps d’adapter ta taille, etc.

Je fais 44 en haut et 46 en bas, j’ai coupé 46 partout (mais qu’est-ce qui m’a pris?), et je m’y suis mise aussitôt, tellement j’avais hâte de la mettre (ma Luzerne). Sauf que, 46 en haut c’était trop large, une copine l’a tout de suite vu et on a rattrapé ça toute les 2, à une aprem couture.

Et ensuite il a traîné 1 semaine pleine sans que j’y touche, alors qu’il ne restait plus que la surpiqûre tout autour, l’ourlet du bas et les boutons à mettre. Mais bon, aussitôt finie, aussitôt portée.Les photos prises avec mon téléphone portable ne sont pas terribles,  sur beaucoup ma tête est coupée, mais ce sont les seules que j’ai.

Je me suis rendue compte aussi que le dos est un peu grand en hauteur, et que je n’aime pas trop l’emplacement de la ceinture, qui découvre la couture de taille. Et je trouve que cette coupe ne me sied pas trop, mais je le porte avec beaucoup de fierté et de bonheur quand même!

Patron Luzerne de D&D, 46 taille et hanches, 44 poitrine, tissu du marché (j’ai joué à tétris et doublé la poche en coton et cousu la parementure dos dans un autre tissu). J’ai entoilé avec un coton fin, tissu du marché également = déstockage de Ta’Thilde!

Adaptations : plis creux à la place des plis plats (je vais peut-être les faire plats quand même dans le dos), pas d’entoilage thermocollant, pas de ganses mais un surjet, pas de boutonnières passepoilées.

Jersey for ever

Le jersey, c’est la matière que je préfère. Toujours confortable, facile à travailler. Oui, FACILE à travailler, même avec une mac qui a des points pour le jersey. Et puis, si par malheur il y a un petit décalage entre 2 pièces, hop, on tire un peu et ni vu ni connu, tout s’emboîte parfaitement (pour un petit décalage).

Et surtout confortable! Et de bonne composition : pour un petit haut ou une robe vite-faits bien faits, rien de mieux! Il suffit de placer un vêtement dont on aime la taille plié en 2 sur le tissu plié en 2 dans le sens de la longueur (lisière sur lisère), puis à nouveau plié en 2 (pli sur lisière), de couper autour en laissant les marges de couture, et hop! Recreuser ensuite l’encolure devant. De la couture facile, rapide et efficace.

Une jeune femme, venue un we de l’année dernière, n’avait plus rien à se mettre (au sens littéral du terme). Elle est repartie avec certaines de mes D, + quelques unes pour elle, ainsi que 2 leggings (burda d’il y a bien 25 ans, LE patron que j’utilise depuis tout ce temps). Pour transformer cette tunique en robe de grossesse, j’ai coupé le dos au pli, et j’ai décalé ce pli sur le devant (le patron contre le pli au niveau de l’encolure, mais à 4 ou 5 cm en bas). De cette manière, le devant est plus large au niveau du ventre, en gardant la bonne largeur de carrure. Patron D (tunique japonaise hyper célèbre), tissu du marché (fin de coupon, 20 ans après l’achat) (youpi! Un coupon en moins!)

Une autre fin de coupon, du Stoffenspectakle, pour un t-shirt/tunique Porté avec un pantalon également fait maison.

J’adore ces petites cousettes rapides et gratifiantes, enfilées dès que tombées de la mac.

Mais les grosses pièces c’est bien aussi : j’ai presque fini ma Luzerne! 🙂

Les jours heureux : Belladone, His’n Hers et patron jap

C’était l’été 2015, avant le mariage de ma nièce. Les jours se suivaient et se ressemblaient, insouciants et joyeux : couture, baignades, promenades, paysages enchanteurs, …

Pour le mariage de ma nièce, donc, j’ai passé les vacances à coudre des essais, à tester des patrons. Le pied total quoi.

Je voyais bien ma fille en Belladone, et elle aussi (pour une fois qu’on était d’accord ;-)). Le modèle d’essai a été cousu dans un coupon de lin des Coupons de St Pierre et j’ai eu un véritable coup de coeur quand elle a essayé la robe finie (elle aussi).Classe mais aussi parfaite pour un câlin avec son chienchien.

Cette sortie a aussi été l’occasion pour M. Rouge d’étrenner la toile de sa future chemise, avec un pantalon tiré d’un livre japonais (Men’s pants) qu’il adore en vacances : tissu léger et coupe cool.(En situation, le lendemain du mariage)

En voyant cette Belladone si belle, une autre jeune fille a eu envie de s’en coudre une, ce qu’elle a fait, dans le reste d’un coupon de lin bleu marine des Coupons St Pierre. Cela a donné lieu à quelques photos sympas des demoiselles.Belladones de D&D, lin, tailles 34 et 36. Sans les poches pour celle de ma fille (je la trouve plus classe sans les poches).

Chemise de M. Rouge : patron pdf gratuit His’n Hers de Biquette, tissu acheté sur place, je ne sais plus quelle taille. J’ai modifié l’encolure pour y poser un pied de col et un col.

Pantalon Men’s pants, livre 95 chez les Jca’s, tissu du marché, je ne sais plus la taille, c’est un patron que je fais depuis des années.

Et un arbre magnifique, pris en photo pour l’inspiration, pour mon chaudronnier chéri.

Bref, j’ai recousu une Rita

Rita, c’est mon manteau fétiche, celui que j’aime par-dessus tout. Toujours chez Make my lemonade, et toujours gratuit en pdf.

Nouveau challenge avec celui-ci : tout faire tenir dans 1,66m de laine bouillie. Exit la parementure…. J’ai fait une toile dans un lainage plus rigide. Ca donne très bien mais sa destinataire était un peu engoncée dedans (du coup je ne l’ai pas tout à fait terminé).

Alors hop, je me suis directement lancée dans la laine bouillie, qu’on lui avait offerte il y a quelques années et dans laquelle elle n’avait jamais osé couper. Ca m’a donné quelques sueurs froides…

Bien sûr, j’ai du jouer au  Tétris, et même faire les manches en 2 parties (en coupant verticalement, parallèlement au droit fil).Les 2 côtés devant sont bien de la même taille, je ne sais pas ce qui s’est passé avec la photo… les poches sont doublées pour plus de confort.Et voilà Môssieur pot de colle qui squatte…J’ai descendu les pinces de 2 cm, selon ces tutos : celui de la machine à coudre et celui de D&D. Et j’ai diminué la tête de manche de 2 cm, tout comme l’épaule. J’ai cousu l’encolure contre la doublure, mais avec une bande de tissu dans le droit fil (et avant j’avais fait une couture de maintien sur la laine bouillie, petit rappel vu je ne sais plus sur quel blog, mais comme j’ai été contente de le lire!)Le pli dans la doublure n’est pas des plus heureux à cet endroit, mais même si je l’ai coupée (la doublure) dans le biais pour garder l’élasticité du tissu, je voulais aussi un pli d’aisance sur le devant pour cette même raison. En effet,  nous n’avons pas trouvé de jersey dont la couleur aille aussi bien que ce je ne sais quelle matière (microfibre?). Si ça la gène ou que ça ne lui convient pas, un petit coup de découd vite, une meilleure répartition de l’embu et il n’y paraîtra plus.Pour la jonction repli/ourlet, j’ai un peu galéré pour faire un bel angle, et j’y suis pas mal arrivée. Et voilà, prête pour demain (aujourd’hui en fait).

J’ai d’autres trucs projets sur le feu, youpi!