Ma surjeteuse chérie que j’aime

Une robinette et le petit sweat pour aller avec, faits l’hiver dernier dans des chutes. C’était un essai pour voir coment ça faisait, des coutures extérieures à la surjeteuse.



Le jean a des défauts de couleurs que j’aime bien.
J’avais deux chutes un peu plus larges que la robe. Je les ai surjetées en bandes asymétriques et j’ai posé mon patron dessus.
L’étiquette est un bout de galon
(et si j’avais fait plus gaffe en repassant, elle rebiquerait pas)



Le sweat n’a que les coutures latérales non apparentes. Pour faciliter l’enfilage et le désenfilage, j’ai posé une fermeture éclair.
Le flasch a malheureusement délavé un peu les couleurs

(et fait une petite tache devant, grr!).

Donc les coutures extérieures à la surjeteuse, c’est beau (j’adoooore!), mais petit-à-petit, y a des fils qui tirent et ça fait moins beau (mais beau quand même).

5 réflexions sur « Ma surjeteuse chérie que j’aime »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *