Tricot-tricotons

Enfin rentré les fils du bonnet péruvien, il était temps.
Le voilà, le bonnet qui couvre un max de tête 😉

Et puis pour aller avec (et là j’ai eu un peu les boules de ne pas avoir eu la présence d’esprit d’utiliser la même laine), voici madame Bibi fantaisie, en bleu et noir.


Et pour finir, une petite cape Clover (mais j’ai perdu l’adresse, quand je fais enregistrer sous, le pdf atterrit sur mon ordi, mais pas l’adresse…).
Très facile à faire, et comme j’ai beaucoup aimé les nopes sur le bibi fantaisie, j’en ai fait sur la cape 🙂 J’adore l’effet que ça fait!

Je crois que je l’ai faite un peu juste…

Deni-i-se, y faut que j’te dise…

Faut que j’te dise merci, ma chère Denise!
Denise c’est mon super set d’aiguilles, qui m’a bien facilité la vie (malheureusement au 4e bonnet, des fois j’ai rien dans la tête). J’étais un peu sceptique au début, mais depuis que je les ai essayées, j’adore tricoter avec ces aiguilles, elles sont super confortables.
Bon voilà, c’était une petite séance de pub, mais quelle idée et quelle conception de génie, cette Denise!

J’avais très envie de tricoter un bonnet péruvien pour mon mari chéri, alors comme d’hab, j’ai cherché, cherché, cherché…
Finalement, je suis tombée sur 3 modèles qui me plaisaient bien par leur conception :
le bonnet péruvien adulte mixte
le bonnet Pérou chez Precilia Correia
le chullo de tricofolk

J’ai fait une adaptation du premier(le rabat ça me plaisait pas), mais ça faisait trop « oreilles de cocker » (les fils pas rentrés donc pas pris en photo).
Et pis j’ai réfléchi au bonnet que je voulais et j’ai mixé les 3 modèles : je l’ai tricoté en partant du haut comme celui de Tricofolk(moins de fils à rentrer, et c’est plus cool de terminer des mailles que de les monter entre les oreillettes), j’ai suivi les diminutions du bonnet mixte (sauf que j’ai augmenté), et j’ai pris les oreillettes toutes mimi du bonnet Pérou.
Résultat : il est comme j’espérais! Et bien juste à sa taille en plus 🙂

Comme j’étais dans les bonnets qui tiennent bien chaud aux oreilles, fallait que j’en fasse un pour ma tifille.
Elle a vu et tout de suite voulu celui-ci.
Bon, j’ai traduit cahin-caha, tout en réfléchissant à comment simplifier, les oreilles reprises sur le haut du bonnet ça me disait trop rien.
J’ai fait hyper simple, et sans couture : commencé par le haut avec le montage des mailles en magic cast on, vraiment magique! Tricoté avec une aiguille circulaire, avec les oreillettes pointues aussi. Je l’adore, et elle encore plus.
Normal, c’est un bonnet roux, comme son chat.

Evidemment, elle en a voulu un pour son bébé…

Dernier bonnet, le mien. C’est le bibi fantaisie de Tricofolk, trop beau.
Tricoté aussi en aiguilles circulaires, et là j’ai respecté toutes les indications (sauf le nombre de mailles).
Ici porté par ma tifille.



Et pour finir, il a quand même fallu finir d’habiller ce pauvre bébé tout nu.
J’ai pris le courage de faire les boutonnières et coudre les boutons
mais il lui fallait aussi une culotte, c’est un bébé très pudique, nan mais qu’est-ce que vous croyez?J’ai toute une liste de fringues à lui faire, y compris des déguisements…

Chaussettes!

Il y a quelques temps déjà, j’ai eu envie de tricoter des chaussettes. J’en avais déjà fait une paire pour ma tifille, sur 5 aiguilles, ce que je trouve pas très pratique. Alors j’ai cherché des modèles et des techniques sur le net.
La technique pour tricoter en rond sur 2 aiguilles de Moutons et compagnie m’a séduite tout d’abord. Et ça marche!!!
Mais l’inconvénient pour moi : je tricote beaucoup moins vite que d’habitude et j’ai un peu merdé pour le talon.

Je me suis alors tournée vers la méthode de tricot en rond sur 2 aiguilles circulaires de Tricot sous zéro, qui me convenait bien mieux au niveau de la rapidité de tricot. Mais j’avais tendance à m’emmèler dans les cables des aiguilles circulaires.

Et puis j’ai découvert la technique qui me convient parfaitement bien, celle du magic loop, qui est vraiment magique! Je fais maintenant tous mes tricots en rond avec cette cette technique.
Le magic loop, c’est ultra simple, c’est expliqué en vidéo ici et chez KnittingHelp (cliquer sur Magic Loop Knitting). C’est aussi expliqué en français et en photos chez les Tricots de Mag.


Ma première paire de chaussettes, réalisées avec cette technique et les explications des chaussettes thermiques, de Tricotons « In french », qui m’ont démystifié la partie talon. (Il y a aussi le tuto en photos de Kryssalyd’s Laboratory)
Je les ai faites en cadeau de Nowel pour quelqu’un qui ne supporte plus les chaussettes qui serrent aux mollets. Et elles lui vont très bien, j’ai presque fini ma 2e paire pour lui.

Et quand mon fiston m’a vue tricoter des chaussettes, il m’a demandé direct une paire de grosses chaussettes chaudes pour lui. J’ai donc testé ma 1ère paire en free style, sans explications, avec juste ce que j’avais appris des chaussettes thermiques.

Et la dernière paire que j’ai faite, elle est pour moi, avec un fil qui change de couleurs de chez BDF. J’adore le côté « même laine mais chaussettes différentes ».

Elles me vont nickel 🙂

Et comme je suis dans les chaussettes, j’ai fait des chaussons pour le bébé de ma tifille (commande passée hier). Je les ai faits au crochet, c’est beaucoup plus rapide.
Sa brassière était un essai de brassière pour prémas, plus que 3 boutons à mettre.
Et faut aussi que je lui fasse une couche lavable (c’est un bébé qui fait pipi) et un pantalon, la pauvrette était toute nue…