Vive la mariée!

Ouille, que de temps passé sans rien poster! J’ai beaucoup cousu, mais pas toujours fait de photos, et surtout, pas pris le temps d’écrire… Alors attation, histoire interminable…

Il y a quelques mois, ma nièce (aujourd’hui bel et bien mariée), m’a fait l’honneur de me demander de coudre sa robe. J’ai tout de suite dit : ouiiii!

Quand elle m’a dit qu’elle choisissait la Cambie dress, je me suis dit : chouette un patron tout fait! Mais mama mia, je ne savais pas encore quelle galère m’attendait! Ca m’a pris beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps (mais j’ai adoré résoudre les problèmes un à un).

Comme elle voulait une robe longue, je lui ai proposé une jupe en arc de cercle plutôt que celle froncée ou l’autre proposée avec le patron.

Au départ, elle voulait un décolleté dentelle dans le dos, en forme de coeur, on s’est dit que ça ferait super beau, on a maté des modèles coeurs dans le dos, comme la Belladone de la St Valentin, etc. J’ai donc fait plusieurs modèle d’essai, pour voir ce que ça donnait (elle voulait un coeur qui rappelle ses faire-parts, tout en angles).

Premier essai, dans un satin un peu grossier, juste pour voir le tombé du modèle et le coeur. Bof bof. Exit le coeur arrondi. clic clic pour agrandir…12e essai, dans un tissu avec de l’élastane pour le haut et un crèpe pour la jupe (Bennitex tous les 2), avec de la dentelle dans le décolleté coeur, coeur anguleux petite taille. Avec des petites manches froncées (patronées maison, mais un peu trop larges). La taille est visiblement trop longue.42bAvec un coeur plus gros, bidouillé vite fait pour voir ce que ça donnait. 76bLe devant de la Cambie, avec l’emmanchure mamaillée.3Ouai bof à nouveau….

On est parties sur une nouvelle base, toujours la Cambie, mais en repatronant le devant et le dos. Je trouve que le haut de la Cambie est simple, mais trop « flottant », c’est-à-dire que quand elle se penchait, bonjour la vue…

Donc, d’après le truc de Mode pour Lol, j’ai prolongé les pinces, pincé le haut du corsage sur le devant pour recréer des pinces et fait une découpe princesse. Le haut était bien plus seyant. Comme le crèpe était transparent, je l’ai cousu avec le tissu élastane du dessous. Et là, grosse galère, qui nous a menées, elle et moi, jusqu’à des 4h du mat pour détecter des minuscules taches sur le crèpe et retailler inlassablement des bustiers sans taches (il y en a eu quelques unes qui nous ont échappées, j’ai cru que j’allais pleurer à force de refaire des bustiers).

Mais bon, on y est arrivées… Et entre temps, on avait décidé de creuser le dos et de faire un décolleté en dentelle (magnifique dentelle qu’elle a commandée aux Tissus de Catherine). On voit là que le décolleté est bien mieux ajusté. Les petites fleurs tout le long sont coupées dans le coupon de dentelle et cousues à la main.8Le décolleté du dos, avec une grosse fleur de bordure du coupon de dentelle au milieu. Pour l’essai, j’ai épinglé les fleurs sur elle, et cousues sur elle aussi, pour que le décolleté s’adapte bien à ses courbes.12La taille est remontée à sa taille naturelle, et elle voulait une ceinture, avec de la dentelle dessus. Comme les tissus étaient fins : le tissu élastane entoilé, le crèpe et la dentelle dessus = 4 épaisseurs. L’ourlet n’est pas fait. Le bustier plisse un peu, mais elle ne voulait pas de baleine pour être bien à l’aise le jour J.910Donc voilà, la robe lui plaît, il ne reste plus que l’ourlet à faire avant qu’elle reparte chez elle le lendemain matin tôt, on fait un dernier essayage pour marquer l’ourlet et là patatras! La fe invisible craque au niveau de la ceinture….

Elle repart donc le lendemain, je garde la robe pour recoudre la fe. Ca m’a tellement tracassée les jours suivants (le tissu lourd, le tissu élastane pas terrible, etc) que j’ai téléphoné à sa mère pour lui demander de racheter du tissu afin que je recommence la robe (sauf la dentelle, faut pas déconner non plus). Elle a commandé du twill ivoire aux Tissus de Catherine, qui est arrivé chez moi 2 ou 3 jours plus tard. Emballage impec très soigné, tissu magnifique. En même temps, elle a commandé de la soie ivoire chez Bennitex (ou aux Coupons Saint Pierre, je ne sais plus), pour la doublure de la jupe.

Ma nièce revient chez moi, pour la dernière fois (qu’on croyait). Et je recommence la robe, en prenant le haut modifé de la Cambie. Je réajuste le bustier, on décide de supprimer la ceinture qui fait des bourrelets disgracieux en plus de péter les fe. Et au moment de poser la jupe, je m’aperçois que le devant est bien moins large que le dos, et que la jupe ne va donc plus…. Dépression pour toutes les deux.

Et là je sors mon joker : patroner moi-même le bustier, méthode mode pour Lol, d’après son patron de base. Miracle, il tombait à la perfection (je l’aurais bien ajusté un peu plus, mais elle préférait comme ça, pas trop moulant). La jupe s’ajuste bien, plus que l’ourlet à faire (encore une fois). Nous avons montré la robe à sa mère et quelques copines. Une d’entre elle, qui a un oeil de lynx, repère quelques défauts, et dit : tes chaussures sont très belles, pourquoi ne pas les montrer, en créant une asymétrie devant? mais quelle bonne idée!

Comme il y avait un défaut de tombé du tissu et que j’avais fait un stage Stecker avec une couturière fantastique, je lui ai parlé de ça, elle m’a invitée chez elle. Quand ma nièce est revenue pour la dernière dernière fois, juste avant notre départ en vacances, nous sommes allées rendre visite à cette couturière, qui m’a donné le truc : les fils se contrariaient (oui, ça m’a fait ça aussi, mais maintenant je sais ce que ça veut dire :-)). J’ai donc décousu, recousu la jupe, remachiné ce qui clochait sur le bustier, et fait l’ourlet jusqu’à 5h 1/2 du mat, juste avant de partir en vacances. J’ai dormi un peu, fais les essayages, pris les photos et fait ma valise (n’importe comment, et j’y ai mis n’importe quoi). Mais bon, la robe était FINIE, ma nièce ravie, ses parents aussi et moi j’étais HEUREUSE!17161315Et le jour J, juste avant la cérémonie, la robe repassée (et elle avait un peu maigri…). Elle avait entoilé un ruban de satin, et j’ai cousu le noeud.18Conclusion : toute cette aventure pour ne garder que les bretelles devant de la Cambie. Tout le reste (même la fierté :-)) est de moi! (et je la classe dans « création », toc).

C’était un super beau mariage, une fête magnifique!

5 réflexions sur « Vive la mariée! »

  1. Elle est magnifique… Toutes mes félicitations à toi pour cette très jolie création et à ta nièce pour son mariage !! C’est aussi un projet en cours chez moi (ma robe de mariée) et je compte faire une forme un peu dans le même style pour les bretelles et le dos. Merci pour ton témoignage détaillé très intéressant ! Je n’ai plus qu’à aller m’y mettre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *