Bref, j’ai recousu une Rita

Rita, c’est mon manteau fétiche, celui que j’aime par-dessus tout. Toujours chez Make my lemonade, et toujours gratuit en pdf.

Nouveau challenge avec celui-ci : tout faire tenir dans 1,66m de laine bouillie. Exit la parementure…. J’ai fait une toile dans un lainage plus rigide. Ca donne très bien mais sa destinataire était un peu engoncée dedans (du coup je ne l’ai pas tout à fait terminé).

Alors hop, je me suis directement lancée dans la laine bouillie, qu’on lui avait offerte il y a quelques années et dans laquelle elle n’avait jamais osé couper. Ca m’a donné quelques sueurs froides…

Bien sûr, j’ai du jouer au  Tétris, et même faire les manches en 2 parties (en coupant verticalement, parallèlement au droit fil).Les 2 côtés devant sont bien de la même taille, je ne sais pas ce qui s’est passé avec la photo… les poches sont doublées pour plus de confort.Et voilà Môssieur pot de colle qui squatte…J’ai descendu les pinces de 2 cm, selon ces tutos : celui de la machine à coudre et celui de D&D. Et j’ai diminué la tête de manche de 2 cm, tout comme l’épaule. J’ai cousu l’encolure contre la doublure, mais avec une bande de tissu dans le droit fil (et avant j’avais fait une couture de maintien sur la laine bouillie, petit rappel vu je ne sais plus sur quel blog, mais comme j’ai été contente de le lire!)Le pli dans la doublure n’est pas des plus heureux à cet endroit, mais même si je l’ai coupée (la doublure) dans le biais pour garder l’élasticité du tissu, je voulais aussi un pli d’aisance sur le devant pour cette même raison. En effet,  nous n’avons pas trouvé de jersey dont la couleur aille aussi bien que ce je ne sais quelle matière (microfibre?). Si ça la gène ou que ça ne lui convient pas, un petit coup de découd vite, une meilleure répartition de l’embu et il n’y paraîtra plus.Pour la jonction repli/ourlet, j’ai un peu galéré pour faire un bel angle, et j’y suis pas mal arrivée. Et voilà, prête pour demain (aujourd’hui en fait).

J’ai d’autres trucs projets sur le feu, youpi!

5 réflexions sur « Bref, j’ai recousu une Rita »

  1. Bravo pour cette Rita qui a joué avec Tetris! Pour la doublure, il n’y a rien de choquant car c’est souvent uniquement la couturière et la personne portant le vêtement qui voient ce genre de détail ! Gros bisous à V. et à Mr Pot de colle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *