Sac Marion

Ce sac a longtemps joué l’Arlésienne…

Au départ, je devais faire un sac d’anniv (en mai dernier, hum hum), en nubuck brun, sur un certain modèle. Mais nous avons très vite déchanté, ma partenaire in crime et moi : ce modèle ne tenait pas dans nos coupons de nubuck (les 2 derniers en stock sur le site  Stock cuir).

Elle admirait le sac d’une de ses copines, qui lui a obligeamment offert (puisqu’il arrivait en fin de vie). Nous avons donc pu « opérer » ledit sac, qui m’a servi de patron.J’ai attendu attendu (le stress de rater la coupe, de rater la couture, etc).

Je m’étais engagée à le finir pour hier, je l’ai donc cousu avant-hier et la nuit de samedi à dimanche. Les derniers détails ont été réalisés hier… en me disant que finalement, ça n’avait pas été si pire que ça à faire…Le dos avec sa poche zippéeavec la doublure qu’elle aimevue du dessus. Les boucles ont été récupérées sur un ancien sac Elle voulait aussi une petite boucle sur chaque côté du sac, pour accrocher les extrémités du zip. Je les ai cousues le plus à ras possible de la coutureJ’ai mis un mousqueton (récup) à chaque extrémité de la fe, coupée aux bonnes dimensionsLes poches plaquées, avec un ruban (récup cat*mini) en guise de passepoil.une poche zippée de l’autre côté, avec le tour en simili pour plus de tenue (il gondole un peu, étiré par le pied presseur, mais rien de grave)et la 6e et dernière poche : la poche centrale, qui divise en 2 l’intérieur du sac. J’adore ce système, que je trouve hyper pratique pour l’organisation. J’aime beaucoup aussi la finition avec parementure de doublure, à chaque coin du sac. Ça évite les prises de tête et ça fait très propre (et pro)Je suis bien contente d’avoir enfin relevé le défi (une douzaine d’h de couture quand même), qui m’a même donné envie de m’en faire un, mais avec une bandoulière (je réfléchis, donc :-))

Ah oui, rien n’aurait été possible sans ma grosse chérie qui est une pure merveille avec les grosses épaisseurs (pour info, je voulais coudre les anses avec ma mac, au point zig zag, mais l’aiguille ne s’enfonçait même pas dans le nubuck)

J’ai testé le pied presseur teflon (ou plastique?) à la toute fin, pour coudre les anses, magique!

PS. Aujourd’hui elle m’a demandé une pochette pour mettre ses papiers et cartes (comme celle que j’ai = un minimum d’encombrement pour les papiers comme la CI, la carte grise…). Allez hop, dans les chutes!

16 réflexions sur « Sac Marion »

  1. Le moins que je puisse dire c’est que ça valait la peine d’attendre :
    ce sac est à peu de choses près par-fait en tous points (cf Mary Poppins) !
    Le modèle, la matière, la souplesse, la couleur, la contenance, la doublure (chic et sobre, je suis une femme de goût), les nombreuses poches zippées et appliquées pile poil aux bons endroits et aux bonnes dimensions… je pense que lui et moi sommes partis pour vivre une longue et magnifique histoire d’amour…
    Merci <3<3<3<3<3

  2. Il est génial aussi ton sac. J’adore la forme. Et bravo pour tous les détails, ils sont très réussis et tu as du y passer beaucoup de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *