Protections anti-fuites urinaires.

Voilà un sujet anti-glamour au possible, mais qui empoisonne la vie de nombreuses femmes, partout dans le monde. Les rayons des hyper marchés sont de plus en plus conséquents.

J’ai mis du temps à concrétiser ce projet, pour quelqu’une qui met un fric fou dans le protections anti-fuites urinaires qui lui sont devenues indispensables jour et nuit.

J’ai commencé par un modèle que je trouvais grand (genre grands serviette hygiénique de nuit), avec  3 épaisseurs intérieures (2 de jersey moyen et une d’éponge de bambou), du jersey de coton pour le dessus (contre la peau) et du tissu enduit léger pour le dessous.Pour garantir un maximum d’imperméabilité, je n’ai cousu les inserts que sur le jersey du dessus. Et j’ai juste surjeté le tour, pour éviter les surépaisseurs (et aussi pour la rapidité).Mais après un essai la nuit, cette garniture s’est avérée trop petite et trop mince. Elle a été testée aussi pour le jour : nickel.

En me basant sur une garniture du commerce, j’en ai alors redessiné une plus grande et plus large et plus longue, avec des élastiques sur les côtés. Et j’ai pensé aux couches que j’avais fait à ma fille, avec des inserts amovibles qui se glissaient dans un gousset (dans lequel on peut mettre aussi des carrés en microfibre pliés en 2 ou plus), pour un séchage beaucoup plus rapide. Comme elle est plus longue, elle ferme par 2 pressions.Le « trempeur » est de la forme du grand insert. C’est juste une double épaisseur de jersey moyen dont j’ai surjeté le tour.Validée après une  nuit d’essai 🙂

J’ai une commande pour en faire d’autres, ça en sera fini des jetables. 🙂

Il faut aussi que je fasse une pochette pour mettre celles de jour.

Si certaines ou certains ont des trucs en plus à me soumettre pour plus de confort, d’ergonomie ou de praticité, je suis preneuse!

Et j’ai bon espoir de participer au défi « coudre pour nos hommes » de Nabelmumu : à rendre pour le 10 novembre il me semble. Un jean pour mon pêcheur 🙂

Postavrac

Encore une fois, n’ayant pas eu le temps de bloguer quelques cousettes, j’en fais un  nouveau postavrac.

Tout d’abord une Arum, cousue il y a 3 ans mais non bloguée, dans laquelle je ne pouvais plus rentrer. Taille 42, tissu du marché.Plus dernièrement, j’ai cousu un Plantain d’anniversaire. Taille 44, coupon offert. L’encolure a été légèrement remontée et le bas agrandi d’une dizaine de cm.Et puis des culottes. La première que j’ai juste eu à finir, les élastiques étant épinglés. Elle m’attendait depuis un an 1/2 (cousue trop petite à l’époque). (photo pourrie, mais c’est la seule que j’ai). Modèle Ottobre d’il y a longtemps, taille 42, chute de jersey du marché, élastiques Les coupons d’Inès à Troyes.Et puis 2 autres pour mafillechérie, dans les dernières chutes d’une robe.Et pour finir ce postavrac, un essai de poches. J’ai découvert l’instagram de #dokhtani et sa si simple manière de faire ce type de poches. Je m’y suis essayée dans la foulée. J’ai passé 5 minutes maximum par poche! Bon, cela manque un peu de précision, mais c’était juste pour vérification de la méthode, je m’appliquerai beaucoup plus en situation.