Protections anti-fuites urinaires.

Voilà un sujet anti-glamour au possible, mais qui empoisonne la vie de nombreuses femmes, partout dans le monde. Les rayons des hyper marchés sont de plus en plus conséquents.

J’ai mis du temps à concrétiser ce projet, pour quelqu’une qui met un fric fou dans le protections anti-fuites urinaires qui lui sont devenues indispensables jour et nuit.

J’ai commencé par un modèle que je trouvais grand (genre grands serviette hygiénique de nuit), avec  3 épaisseurs intérieures (2 de jersey moyen et une d’éponge de bambou), du jersey de coton pour le dessus (contre la peau) et du tissu enduit léger pour le dessous.Pour garantir un maximum d’imperméabilité, je n’ai cousu les inserts que sur le jersey du dessus. Et j’ai juste surjeté le tour, pour éviter les surépaisseurs (et aussi pour la rapidité).Mais après un essai la nuit, cette garniture s’est avérée trop petite et trop mince. Elle a été testée aussi pour le jour : nickel.

En me basant sur une garniture du commerce, j’en ai alors redessiné une plus grande et plus large et plus longue, avec des élastiques sur les côtés. Et j’ai pensé aux couches que j’avais fait à ma fille, avec des inserts amovibles qui se glissaient dans un gousset (dans lequel on peut mettre aussi des carrés en microfibre pliés en 2 ou plus), pour un séchage beaucoup plus rapide. Comme elle est plus longue, elle ferme par 2 pressions.Le « trempeur » est de la forme du grand insert. C’est juste une double épaisseur de jersey moyen dont j’ai surjeté le tour.Validée après une  nuit d’essai 🙂

J’ai une commande pour en faire d’autres, ça en sera fini des jetables. 🙂

Il faut aussi que je fasse une pochette pour mettre celles de jour.

Si certaines ou certains ont des trucs en plus à me soumettre pour plus de confort, d’ergonomie ou de praticité, je suis preneuse!

Et j’ai bon espoir de participer au défi « coudre pour nos hommes » de Nabelmumu : à rendre pour le 10 novembre il me semble. Un jean pour mon pêcheur 🙂

6 réflexions sur « Protections anti-fuites urinaires. »

    1. Ah oui en effet (le prix), je vais continuer de les faire 🙂
      Mais je comprends que le prix englobe les fournitures + le salaires d’ouvriers français (smig) + c qu’il faut pour faire tourner la boîte. Et par rapport à l’investissement dans des jetables, c’est quand même plus économique…

  1. Ce n’est pas évident de trouver la bonne combinaison confort-efficacité. Je regarde cela de près pour faire des serviettes lavables aussi, donc merci d’avoir décortiqué un peu le sujet dans cet article. En plus si ça aide quelqu’un, glamour ou pas, c’est un beau projet.

    1. En ce qui concerne les protections de nuit, finalement le tissu du dessus se mouille par capillarité. Il faut que j’en refasse avec juste du tissu imperméable pour le retour sous la culotte. Je pense que ça peut être valable aussi pour les serviettes hygiéniques….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *