Tawashis un jour, tawashis toujours

Encore et encore et encore, surtout avec de la laine en double ou de la grosse laine.
Mon modèle préféré depuis que je l’ai vu : le sunny spread d’Ellen Gormley, traduit en français par Marjorie Barry-Vila (pdf) et mis en diagramme chez les grannymaniaques par la  Marmotte.

Ma collec : celui-ci fait en plusieurs exemplaires pour finir ma laine et pour offrir (je suis très prosélyte avec les tawashis).

la mini collec pour la vaisselle et autres. celui du milieu est un essai, j’aime bien la forme que ça lui fait.

un autre essai perso avec la technique des brides en relief

Et puis j’avais acheté de la laine (toujours acrylique) au marché il y a quelques années, à un prix défiant toute concurrence. Seul hic : il n’y avait que 3 pelotes de 100g, et à peine arrivée chez moi elle ne me plaisait plus autant.

Pas grave, je l’ai gardée en espérant avoir un projet qui lui conviendrait un jour… Avec 1 pelote, je peux faire ces 3 tawashis. J’aime bien celui du milieu; je suis allée jusqu’au bout de la pelote, je lui trouve la forme d’un coquillage. Celui de droite est humide, car utilisé avant la photo. Aussi efficace que les autres.

J’en fais encore, ça me délasse 🙂   Et pendant ce temps, mon gilet granny manadala attend  la fin de ses manches..

Tawashis II, le retour

Convertie je vous dit! En plus c’est relax comme activité.

Du coup j’en ai fait d’autres, toujours en acrylique, avec ma laine corail (commandée sur le net en la voyant orange), que je savais pas quoi en faire.  Pour des essais de tawashis, elle est parfaite!

Essai de la 2 sided spiral de Sara Delanay aka ChickenBetty, à ma sauce, parce que j’ai dû faire plus de spirales qu’elle pour fermer mon rond (qui n’est d’ailleurs pas plat), que je ne l’ai pas fait réversible et que j’ai zappé le tour.

Elle me plaît bien quand même, et comme j’ai crocheté avec la laine en double, elle est bien grosse, donc pliable.

J’ai enchaîné avec un autre, carré, prenant pour base le super tuto de diagonales au crochet de Mam’zelle Flo, en le mixant avec la technique d’écaille du poisson (un picot de 3 ml sur la 2e bride du groupe de 4 brides). J’aime vraiment bien le rendu. Toujours avec la laine en double.

Et pour finir, un autre carré, en ms., avec une technique que je voulais tester, des rayures en relief. Bicolore. Je sais, le blanc n’est pas la couleur idéale pour des lavettes, mais c’est la laine qui m’est tombée sous la main à ce moment.

Tawashis : conquise et convertie (et D13 en retard)

Tout est parti d’un lien envoyé par ma copine noroc. Un lien vers chez Maman Fée du Crochet. De chez elle j’ai atterri chez Anne de Rodegain, qui fait aussi ses tawashis.

Du coup, j’ai eu une furieuse envie d’essayer. j’en avais entendu parler il y a quelques années, et j’avais même téléchargé quelques modèles gratuits, bientôt oubliés. Ce sont ces deux articles d’utilisatrices qui m’ont vraiment motivée, et la curiosité de savoir si ça marchait si bien que ça. La galerie des autres superstitieuses est ici.

Donc, à leur manière, ma première, la pomme dauphine (dixit une Grabote), avec le patron gratuit de Pierrot, et le super tuto de Non. C’est du crochet!

Aussitôt fini, aussitôt essayé. Et ben ça marche!!! Très très bien, même!

 

Alors hop, celui qui est présenté comme le spécial vaisselle, crocheté en rond.

Sa forme gant de toilette est géniale, mais je trouve que les trous-trous c’est bof.

Du coup je me suis attaquée au poisson, (cliquer sur la photo pour accéder au patron). D’une seule couleur pour ma version, et j’ai pas tout compris le dernier rang blanc sur le modèle, du coup j’ai laissé comme ça. Et j’ai fait un rang de motif en plus (pas nécessaire…).

Je l’adore! Je l’ai essayé dans la salle-de-bain, il est aussi bluffant que les autres.

Conclusion : voilà une collec qui commence, en plus d’être une excellente idée de cadeaux, en plus d’être un excellent moyen de finir les restes de pelotes.

 

Et comme il me tardait vraiment, j’ai commencé mon gilet granny mandala, youpi! Bien loin des emmanchures pour l’instant, mais ça viendra. Je me suis inspirée du tuto de Crochet with Raymond (je préfère les groupes de 3 brides), en le modifiant pour que ça fasse un rond pas trop ondulé pour le départ.

Cal gilet mandala : le résultat

Toujours pour le cal créé par San, inspirée de son super tuto, le gilet mandala pour ma fillette est terminé, youpi!!!

Donc, le mien est un gilet taille enfant, avec des manches longues.

Ok, il y a beaucoup de photos, mais je l’adore tellement que j’ai hâte de commencer le mien 🙂

Et a peine je l’avais fini que ma Zouz l’a mis!

Merci San pour ce cal, c’est ce qui m’a motivée à le faire (et quand j’ai eu commencé, impossible de m’arrêter, un vrai sortilège).

Cal gilet Mandala

Je les ai admirés chez Mamzelle P, et San en a fait un cal,  avec ses explications!

Inspirées par Crochet with Raymond

Je n’ai bien sûr pas pu résister, alors j’en ai commencé un hier soir pour ma fillette. Mais j’ai mal lu les explications de San, aussi j’ai fait des brides au lieu de brides fermées ensembles. Pas grave, il est beau quand même :-).

Juste un petit problème au niveau des emmanchures et encolure, résolu à cette heure. Il fallait que l’emmanchure soit assez large pour que les manches (que je compte faire) ne soient pas serrées sur le bras sans être trop larges, et aussi que le col ne baille pas dans le dos.

Une photo valant mieux qu’un long discours :

J’ai fait 2 autres rangs depuis, avec le même système pour l’encolure, sans les augmentations, du genre,

– au 12e rg : *2br 1ml dans 1 arceau, 2 br-1ml-2br-1ml dans l’arceau suivant*, etc, avec 10 ensembles de 2 br-1ml  dans les ml de l’emmanchure,  pas d’augmentation à l’encolure (entre les emmanchures) et en crochetant *2 br fermées ensemble– 1ml* jusqu’à l’autre emmanchure, etc.

– au 13e rg : *2 br-1ml* dans chaque arceau, à l’encolure : *2 br fermées ensemble-1 ml* jusqu’à l’autre emmanchure.

J’en suis là pour l’instant, la suite demain peut-être…

Concours T&N : origami et D29 : feu d’artifice

Pour inaugurer mon blog tout neuf, l’ensemble fait pour le concours T&N, qui va bien aussi pour le D29 : feu d’artifice

Comme souvent, mon idée de départ s’est transformée petit à petit jusqu’à prendre forme, et comme d’hab l’inspiration finale ne m’est venue qu’ à la toute fin du délai : j’ai cousu l’ensemble les 2 derniers jours (limite d’envoi : 26 février 23h 59, mail envoyé à 23h 44…).

Ca a été super de participer à ce concours qui a inspiré beaucoup de filles (175 participantes!), de réfléchir aux 2 pièces à ajouter à ma garde-robe, qu’elles forment un ensemble sans en former vraiment un (je me comprends :-))…

Au final j’aime vraiment bien mon ensemble. la jupe est un patron perso (que je suis fière d’avoir fait, je l’adore cette jupe) et le haut aussi, mais fortement inspiré d’un haut japonais. Mon thème était donc japonais, et plus précisément origami.

La jupe origami : une jupe trapèze avec des plis formant les plis d’un origami et les plis souples qui en découlent sur les côtés. Elle a un empiècement en jersey lycra pour le confort. Et des appliqués origamis en tissus parce que j’avais envie de couleurs.

La jupe portée avec un débardeur (patron perso aussi).

Le haut est tiré d’un modèle dont le pliage spécial fait le patron, cousu dans  une pane de velours froissé qui forme de petits plis (MT), dont j’avais fait une robe de princesse à ma fillette il y a quelques années. Ce haut se ferme par des pressions, sur lesquelles j’ai cousu des boutons à » petits plis » (tous vintages, tirés de ma collec de boutons de récup).

Le haut porté avec une autre jupe (patron perso).

Et les 2 pièces portées ensemble.

Un grand merci aux organisatrices de ce concours sur T&N!

Pour voir les créas des autres superstitieuses c’est par là.

PS. J’avais oublié de mettre les références de mes origamis!

L’étoile verte et les carrés jaune et violet viennent d’un Magic patch consacré aux pliages de tissus et patchs en reliefs,  la grosse fleur du tuto de Craft passion, la « fleur » rose d’un tuto de Vick et pique et colle, et le yoyo est un yoyo avec un yoyo plus petit en guise de coeur.

Nono part 3 (fin)

Les cadeaux simples, sans fioritures. Mais c’était la préférence des destinataires.


Un polaire, tissu du marché, patron burda de je saisplusquand. Toujours la technique des bords à cru.

Un teesh à manches longues en jersey lycra. (enfin, 2 teesh, il a aussi un jumeau plus petit)

Tissu du marché, patron Lalala 4 (A du 110 chez les JCA)

 

Une veste pour l’arrière mamie du tout petit.

Polaire réversible MT, patron fait main de jesaisplusquand.

Pour les poches, j’ai fait une pince côté endroit, coupée à ras de la couture.

 Et une tenue de sport (avec sa jumelle) : débardeur et cycliste.

Jersey lycra du marché, patrons repris sur un haut et un cycliste du commerce.

 

C’est tout pour les vieilles créas, d’autres sont en cours…