Châles, suite (mais pas fin)

Enfin terminé, mon Abyssal, mais magouillé pour qu’il soir en demie-lune. D’ailleurs je vais faire mon modèle perso, avec le point que j’adore, qui est presque pareil mais pas tout à fait, et que je préfère finalement…
celui-ci est pour ma fille (qui en a déjà un million, mais bon).
Et j’en ai fait un pour une amie, que j’ai baptisé le châle Dana, comme la déesse slave de l’eau, ou la déesse-mère universelle pan-celtique. Au départ je voulais l’appeler le châle Elena, mais le nom était déjà pris, donc je me suis rabattue sur Dana, une private joke entre sa destinataire et moi. 
Je voulais un nom qui rappelle l’eau, parce que le motif du bord me fait penser à des vagues, et un nom slave pasque c’est comme ça.


J’en referai certainement un avec des modifs pour qu’il soit plus arrondi.

Si y en a des qui veulent les explications, suffit de demander, je ferai un tuto.

Shawls

Le truc que j’adore faire : des châles.
Et en passant par chez les grannys maniaques, j’ai vu le Eva’s shawl de Milobo, mis en schéma par Barjolaine. gros coup de coeur, je l’ai commencé aussitôt. Crocheté avec une laine moyenne, avec un crochet 7, en une soirée, pour ma fille.
 Oui je sais, c’est la classe d’avoir une fille zen  😉

Et fini depuis hier soir, le Annis shawl de Susanna IC, traduit par Margote , dont j’aime beaucoup la forme. J’espère que le blocage tiendra, avec une laine à 20% (de laine). Toujours pour ma fille, quand on aime….
J’avais commencé avec les 363 mailles, mais ça faisait un truc immense, du coup j’en n’ai mis que 279, en espérant réussir le système des rangs raccourcis. 
Bingo! Il y a juste un léger décalage, mais l’asymétrie ne me dérange pas. Et j’ai compris le système.
Je comptais en « inventer » un avec un de mes points préférés, mais c’est déjà fait, dans le petit bazar de Karen, fait en duo avec Mamoizelle K, avec les explications en bonus!

PS. C’est en même temps mes petits motifs pour le Défi 13 d’octobre! (ben quoi, ce sont bien des petits motifs, ils sont juste faits au crochet et au tricot).

Premier saroyan

Vu je ne sais plus où le Saroyan, et traduit en français par Mam’zelle Flo, super et merci à elle!

Cette bordure avait déjà été vue aussi sur le blog des centidéalistes   proposée dans un 100 Idées magazine de 1988 (100 Idées, le mag qui a toujours une longueur d’avance, même longtemps après la fin de sa parution),  retrouvé dans le même mag par La vie en douce d’Elaine Pudding.  
Alors le problème avec l’acrylique, c’est que question blocage, même pas en rêve, et le jersey, même avec une belle petite bande au point mousse, ça tournicote. Aussi, pour limiter les dégâts, j’ai plié et cousu la bande mousse au jersey.

C’est un modèle très plaisant à tricoter, alors  j’en ai commencé un rouge avec quelques modifs pour éviter le tournicotage. Et j’ai une autre idée de variante, misère…

Mon citron rouge

Mon beau citron que j’adore! tricoté avec des restes de pelotes.
J’ai fais quelques modifs quand même : plus d’augmentations pour qu’il soit plus enveloppant, et le bord rétréci de la même manière que les volants intermédiaires.
Mais ça rebiquait (à mon grand désespoir).
Alors j’ai fait un rang de mailles serrées et un autre au point écrevisse.
Mais ça rebiquait quand même.

Alors j’ai fais tenir tout ça par des quadruples brides sur l’envers, rattachées au rand de départ du volant.
Bingo, il est comme je l’imaginais 🙂

de dosJ’aime vraiment bien tricoter ce modèle et j’adore cette version.

La Terre est mauve comme un citron

Youpi, il est terminé, mon citron shawl! Fait sans galérer grâce à la traduction d’Anis étoilée.
Il est aussi tricoté en commun chez Yes we shawl!.
Aucune difficulté, juste aimer tricoter en jersey jusqu’à overdose…

Porté façon écharpe

ou façon cape
En plus, trop bien pour moi, pas besoin de blocage, donc largement faisable en acrylique (qui ne pique pas…)
Je l’adore et ma tifille aussi, du coup il est pour elle, je m’en referai un rouge.

Et pis son premier tricot (départ : 10 m.), fait aujourd’hui, chuis trop fière.
Normalement demain c’est cours de mailles envers.
Comme ça on est 2 à dire : « Je finis d’abord mon rang » 🙂

Elann shawl

Commencé, fait et terminé grâce à Beige Cannelle, le Moonlight sonata shawl. Je l’avais vu chez elle et il m’a vraiment beaucoup plu.
Pour la finition, cette vidéo
. Ca donne pas tout à fait pareil que sur le modèle original, mais j’aime bien quand même.
En Alapaga Drop, les restes de laine des chaussettes. Donc pour moi il pique, damned. Et pis il est pas rouge, non plus…

Encore une fois, grand merci à toi Beige Cannelle, sans toi j’aurais laissé tomber, je ne comprenais vraiment quasiment rien aux explications en anglais, même avec mon lexique….

Rouge rouge rose

Mon 2e Pénélope, fini depuis perpète mais pas pris en photo, pas le temps.
En Misti alpaca.
Alors, le baby alpaga, c’est doux, mais ça me pique quand même le cou, quelle misère. C’est terrible de devoir tricoter tous ses châles et écharpes en acrylique pasque sinon ça pique.
J’ai essayé une autre bordure, plus simple.
Pour ma tifille
Et pis j’avais vu chez Adetralala un chapeau turlututu dont elle a le secret et dont elle a fait un tuto. J’ai interprété son tuto, et aussi tricoté en magic loop, ça évite la couture.
Celui-ci aussi, fini depuis perpète mais j’avais pas fait le petit zig-zag pour mettre le chapeau en forme.


Des jambières-manches, selon qu’on les mets aux jambes ou aux bras. En rose ce coup-ci, dans un point que j’aime beaucoup.

Sur la demoiselle

Tout l’ensemble porté
En fait depuis la photo, elle a gardé ses manches et s’est déguisée en princesse….

Entre-temps, j’ai tricoté quelques nouvelles chaussettes, en alpaga de chez Drop, bien chaudes.

Tic tic tic tic tic

Je suis tombée dans la faille spatio-temporelle du bout de mes aiguilles et de tout le reste.

Des chaussettes, encore et toujours, le petit tricot sympa et facile qui s’emporte partout et se dégaine et se remballe facilement .
Ca donne trop rien à plat, mais aux pieds c’est plutôt pas mal.

Et pour ma tifille qui n’en avait à sa taille, un gilet bidouillé d’après un modèle phildar.
Tricoté en un seul morceau sans couture (j’adore), en partant de l’encolure.
Je n’ai pas voulu faire de bande de boutonnage, et voilà le résultat, il tourne dans le bas. Si quelqu’une a une solution pour que ça ne roulotte pas, je suis preneuse et reconnaissante…

Et pis j’ai voulu créer un châle, d’après le système déjà éprouvé précédemment. Je l’ai appelé Pénélope, je vous laisse deviner pourquoi. Pile 420m de laine.

J’en ai fait un autre, avec une bordure différente, pas encore pris en photo.
Qu’est-ce que j’aime tricoter les châles.

Je compte faire un tuto, en travaux pour l’instant. J’aimerais bien faire des belles grilles à l’ordi comme dans les tutos en ligne, mais je n’ai aucune idée de comment on fait, donc je le fais à l’ancienne, sur du papier quadrillé.

shawlomania

J’en rêvais depuis longtemps, de l’Aeolian shawl d’Elizabeth Freeman, mais j’y comprenais que dalle aux explications de départ du châle.
Grâce à Christine et son blog Modèles gratuits, j’ai pu le tricoter!
Bon ok, je me suis trompée dans le modèle, j’en voulais un petit, et emportée par mon élan j’en ai fait (sans m’en apercevoir), un plus grand.
Il n’est pas encore bloqué, j’ai pas envie de le mettre humide sur mon lit. Je vais racheter des dalles en mousse de gym (des carrés qui s’emboîtent les uns dans les autres comme des puzzles) pour l’épingler dessus, c’est nickel comme technique (vue sur le net je ne sais plus où, mais merci à celle qui l’a diffusée).
Mais l’important, c’est que j’ai compris le principe de ces châles, et ça, c’est un vrai cadeau (par exemple, le montage, expliqué en photos par Damp City knits).

En passant par chez Hélène, j’ai vu son châle à elle rien qu’à elle, le swallotail d’Evelyn Clark. J’ai pas eu le temps de m’en rendre compte qu’il était déjà sur mon aiguille circulaire.
Tricoté en 2 avec du fil à chaussette, il est petit : 1,10m de large. Mais pas mal comme petit châle, ou chèche pourquoi pas.


Du coup j’en fait un de ma composition, pour voir…