Chantiers bleus du we

Pour se réchauffer et se détendre, un bon fauteuil du feu.
Mais quand même, pas question d’un très confortable, mais moche fauteuil.
Genre

Le même après un relooking extrême de 2 jours :
Il y a quelques grimaces, mais dans l’ensemble ça va.
Et pis tant que j’y étais, autant assortir le tabouret…
Et voilà, 2 tissus (du marché) en moins sur mes étagères, ça fait un peu de place 🙂
Et un p’tit coin sympa dans une maison.

J’en ai profité pour finir aussi 2 autres petits encours : une paire de chaussettes-qui-serrent-pas-les-mollets


Et l’ourlet d’une tunique commencée il y a bien longtemps


Intensif mais cool.

Chaussettes!

Il y a quelques temps déjà, j’ai eu envie de tricoter des chaussettes. J’en avais déjà fait une paire pour ma tifille, sur 5 aiguilles, ce que je trouve pas très pratique. Alors j’ai cherché des modèles et des techniques sur le net.
La technique pour tricoter en rond sur 2 aiguilles de Moutons et compagnie m’a séduite tout d’abord. Et ça marche!!!
Mais l’inconvénient pour moi : je tricote beaucoup moins vite que d’habitude et j’ai un peu merdé pour le talon.

Je me suis alors tournée vers la méthode de tricot en rond sur 2 aiguilles circulaires de Tricot sous zéro, qui me convenait bien mieux au niveau de la rapidité de tricot. Mais j’avais tendance à m’emmèler dans les cables des aiguilles circulaires.

Et puis j’ai découvert la technique qui me convient parfaitement bien, celle du magic loop, qui est vraiment magique! Je fais maintenant tous mes tricots en rond avec cette cette technique.
Le magic loop, c’est ultra simple, c’est expliqué en vidéo ici et chez KnittingHelp (cliquer sur Magic Loop Knitting). C’est aussi expliqué en français et en photos chez les Tricots de Mag.


Ma première paire de chaussettes, réalisées avec cette technique et les explications des chaussettes thermiques, de Tricotons « In french », qui m’ont démystifié la partie talon. (Il y a aussi le tuto en photos de Kryssalyd’s Laboratory)
Je les ai faites en cadeau de Nowel pour quelqu’un qui ne supporte plus les chaussettes qui serrent aux mollets. Et elles lui vont très bien, j’ai presque fini ma 2e paire pour lui.

Et quand mon fiston m’a vue tricoter des chaussettes, il m’a demandé direct une paire de grosses chaussettes chaudes pour lui. J’ai donc testé ma 1ère paire en free style, sans explications, avec juste ce que j’avais appris des chaussettes thermiques.

Et la dernière paire que j’ai faite, elle est pour moi, avec un fil qui change de couleurs de chez BDF. J’adore le côté « même laine mais chaussettes différentes ».

Elles me vont nickel 🙂

Et comme je suis dans les chaussettes, j’ai fait des chaussons pour le bébé de ma tifille (commande passée hier). Je les ai faits au crochet, c’est beaucoup plus rapide.
Sa brassière était un essai de brassière pour prémas, plus que 3 boutons à mettre.
Et faut aussi que je lui fasse une couche lavable (c’est un bébé qui fait pipi) et un pantalon, la pauvrette était toute nue…

Premières chaussettes

Le week end dernier, je me suis lancée dans le tricotage de chaussettes, je voulais voir comment ça faisait 😉
Naturellement la première paire est pour celle qui a les plus petits pieds, j’ai nommé ma cosquinelle, qui chausse du 27.
Il y a une différence entre les 2 : pour la première, j’ai fait des côtes 2/1 et comme je les préférais le côté envers des côtes, j’ai continué en jersey envers : c’est la chaussette où on voit les « rayures » dues aux changements d’aiguilles. Pour l’autre, j’ai tricoté direct dans le bon sens. Résultat : pas de « rayure ».

J’ai pris les explications de Diana créatif, hors-série n° 10H « chaussettes et accessoires », avec le talon « à l’allemande », mais Titote en donne aussi sur son blog , avec une méthode pour tricoter les chaussettes (avec en plus le talon « à la française »), et plein d’autres choses. Son blog est une véritable mine pour les tricoteuses et couturières.



Et voilà un gilet entièrement crocheté avec le point de bordure du gilet orange. En fait j’ai repris ce point pour faire la bordure du gilet orange, celui-là, c’est une taille 1 an (et je l’adore toujours autant). Je l’ai inventé pour ma petite chérie (le gilet, pas le point!).
Nadine, tu voulais les explications de ce point, les voici (je n’ai pas pu te contacter d’après ton com).
Ca a l’air compliqué, je sais, mais ça ne l’est pas tant que ça. J’ai codé tous les rangs d’une couleur différente, pour éviter de s’y perdre vraiment.
Cette grille montre le point complet, alors que pour la bordure du gilet orange, j’ai fait le 1er rang, le 2e, le 3e, et encore le 3e (qu’on peut répéter à l’infini, ça restera une bordure crantée).
Si vous voulez des explications écrites plutôt qu’en grille, suffit de demander. Mais franchement, je trouve que c’est plus clair avec une grille.