Postavrac

Je suis (du verbe suivre) la spécialiste de ce genre d’articles : Terpsi.

J’ai cousu plusieurs petites choses, dont certaines ne sont pas encore prises en photo…         clic sur les photos pour les agrandir.

Déjà, pour ma fillechérie, un haut et des culottes. Elle voulait aussi des shorts, mais je me suis laissée distraire…   Le haut, classique depuis quelques années. C’est un mix de plusieurs tutos que j’ai arrangés à ma sauce et j’ai adapté à sa taille. Le prochain aura des emmanchures moins larges et moins hautes. Tissu du marché d’il y a très longtemps.Et puis elle m’a aussi demandé des culottes sur le modèle d’une qu’elle avait. J’ai repris le patron comme j’ai pu et adapté. Elles lui vont bien et elle les aime (et je peux lui en faire d’autres dans des chutes). Chute de tissu acheté en vacances, (dans lequel j’avais fait une tunique) et tissu rouge acheté en vacances. Les élastiques viennent des Coupons d’Inès à Troyes.J’en ferai peut-être une pour le défi du 23, ou autre chose (j’ai une robe à terminer).

Et puis pour un petit coco, un ensemble pour la rentrée. Les patrons sont tirés d’un Ottobre enfants, taille 74. Le tout dans des chutes. J’aime beaucoup le pantalon, rapide et facile à faire et à vivre (et trop mignon).taille élastiquée et petite étiquette pour reconnaître le dosen situationLe sweat a été coupé dans une chute de chute. J’avais agrandi l’encolure (ridiculement petite), mais ce jeune homme ayant une « grosse » tête, il a fallu ruser pour adapter un nouvel agrandissement alors que le vêtement était fini. Je suis bien contente d’avoir pensé à mettre un zip, c’est vite fait et pratique à ouvrir et fermer.Pas de photo porté, il fait beaucoup trop chaud pour ça! (on a juste testé l’encolure, et heureusement!).

Sinon j’ai fini une chemisette pour mon mari, et un haut en tout point similaire à cette robe, avec une longueur sous les fesses… Et puis aussi des sacs à main.

Robe d’été

Elle a un haut qui lui va très bien (à mon goût), alors à notre virée traditionnelle au magasin de tissus, elle en a choisi un pour une robe sur le modèle de ce haut. On a pris le reste du rouleau (1,40m), pour une robe et un autre haut, avec un empiècement contrasté.

J’ai repatroné le haut en robe (très facile), et réfléchi, réfléchi, réfléchi (en vacances mon cerveau tourne au ralenti) à comment avoir de belles finitions au col et aux emmanchures  et ça a bien bloqué mon processus créatif. Les emmanchures de son haut sont bordées d’un biais apparent, mais il est d’une seule couleur et je n’avais pas envie d’une bordure contrastante sur une partie des emmanchures.

Et une après-midi, je me suis lancée : on sortait le soir et j’avais envie qu’elle porte sa nouvelle robe à cette occasion. Comme d’hab, clic clic sur les photos pour les agrandir.zoom sur l’encolure et les emmanchures, que j’ai cousues et retournées (l’empiècement est doublé avec le même tissu). Du coup, le bas froncé de la robe n’est pas pris en sandwich, mais ça ne se voit pas et ça reste très propre.Maintenant il fut que je finisse le dos, que j’ai coupé en même temps. Dommage, car j’aurais rétréci l’encolure…

Défi du 23 conjurer le sort : un tapis au crochet

Pour ce 23, j’ai un peu triché. J’ai coupé une robe et un haut, mais je ne sais pas si j’aurai le temps d’en coudre un aujourd’hui, aussi j’ai assuré en terminant un projet commencé depuis un bail : j’ai rentré les (quelques) fils d’un tapis que j’avais crocheté pour tester un point que j’adore, fait de pop corn (pop corns?).

Et hop, un nouveau tapis pour ma petite salle-de-bain.<3 depuis toujours et pour toujours

Défi du 23 conjurer le sort : un pantalon sur-mesure

Aujourd’hui c’est un 23 un peu particulier : 2 ans 1/2, 913 jours, 24 fois plus d’heures, ….

Aujourd’hui mon téléphone m’a lâchée (du moins le clavier, donc plus moyen de faire quoi que ce soit) (et je n’ai pas pensé à le faire à la voix). Heureusement nous étions invités à manger et mon fils m’a mis un autre clavier.

Donc aujourd’hui je poste vite fait en rentrant, avant l’heure fatidique, un pantalon que j’ai patroné et déjà fait. Celui-ci est la dernière mouture, celui qui lui va le mieux (bonne taille et bonne longueur). Fait avec amour pour elle.

Les patrons posés sur 3 m de jean extensible commandé je ne sais plus où (tissu.net peut-être) : un tout simple à porter sous une tunique, et un nouveau jean pour mon mari)Et voilà le premier pantalon, fini juste avant de partir manger chez eux.<3 depuis toujours et pour toujours.

Opération déstockage : des housses de couettes

Une nouvelle opération déstockage chapeautée par Scrap’à’boom : pour mes beaux canapés tout neufs, il me fallait une bonne protection contre la chienne (qui a déjà fait des taches…).

J’ai acheté des couettes bon marché en grande surface, je les ai coupées aux dimensions voulues (coupées, assemblées, etc), et j’ai fait des couettes. Tissus également teints à la machine, qui ont différemment pris la teinture.

Une housse bicolore pour le fauteuilLa housse ferme avec un zip (de récup), caché sous un rabat de propreté.La couette du grand canapé, d’une seule couleur (un grand drap à l’origine)Les photos sont pourries car prises de nuit, mais je ne pourrai pas faire mieux demain, alors…

Plus que la housse pour la couette du petit canapé et ce chantier de l’enfer sera terminé! Après il me restera à faire des coussins, mais ça sera comme des friandises 🙂

N’empêche, quand ça sera terminé, j’aurai cousu 36 mètres (TRENTE SIX METRES!) de tissu!

Édit du 31.05 : le point « réduis ton stock », décompte des points

Score début Mai : -27,5

Entrées en stock : + 0

Sorties du stock : – 39 (!!!)

Points bonus : -1

Total fin du mois : – 67,5

détail des réalisations : housses de canapés/fauteuil, 2 shorts pour ma fille, sacs pliables, housses de couettes.

Déstockage d’avril : jean et sacs à vrac

Voici ma participation à l’opération déstockage initiée à l’origine par Tathile, qui arrête son blog mais qu’on peut retrouver sur instagram (@tathildecreation), reprise par Scrap’A’Boom!.

Pour cette participation, j’ai cousu un jean à mon mari, et des sacs à vrac.

Le jeans est le Classic d’Ottobre family 7/2017, un modèle que j’aime beaucoup mais qui m’a donné du fil à retordre (et pas qu’à moi). Je l’ai cousu de concert avec ma partenaire in crime de cette session.

Je fais toujours confiance à Ottobre, les yeux fermés, et ce jean est très bien coupé. SAUF que la taille de la taille ne correspond pas au tableau des mesures! Par exemple, pour moj muž, le tableau des tailles indique 46 partout et 48 à la taille, et pour le mari d’Anok 46 partout. Nous avons donc scrupuleusement suivi ces indications (nous ne pouvions pas faire faire d’essayage), pour finalement coudre des jeans trop larges d’une taille à la taille. Quand on sait le travail que représente la couture d’un jean, c’est vraiment rageant.

Quand moj suprug l’a mis, il m’a tout de suite dit que c’était beaucoup trop large. En effet, il pouvait mettre son poing entre son ventre et le jean. Même avec une ceinture, ça faisait moche, on voit très bien sur les photos qu’il y a trop de tissu à cet endroit. Garde les mains dans tes poches mon chéri, ça se voit moins… Il m’a dit qu’il mettrait quand même, mais je ne pouvais pas rester sur cet échec. J’ai même envisagé de lui en coudre un autre à la bonne taille dans les chutes du tissu.

J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai décousu les passants de côté et la ceinture à cet endroit, et j’ai raboté. De 1,5 cm quand même, ce qui donne 6 cm en tout! Et là il lui va impec, OUF (malgré un décalage entre un côté de la ceinture et la couture latérale, mais là je ne pouvais plus rien faire, et sous ses t-shirt ça passera crème).Beaucoup mieux non? (regard d’amour entre lui et notre furie nocturne)J’étais sûre d’avoir fais des photos de dos, mais je me suis rendue compte que non.

Voilà celui qu’Anok a cousu (commencé et bien avancé le 23 pour le défi conjurer le sort), porté par son mari. À première vue ce pantalon va très bien. Sauf que….

 

Et puis j’ai aussi cous des sacs à vrac de différentes tailles pour faire mon marché. Pour voir ce qu’il y a à l’intérieur, j’ai cousu (solidement, avec surpiqûres) une bande de rideau. On voit moins bien à travers le rideau « grillagé » qu’à travers l’autre, mais ce n’est pas hyper gênant.Succès total, même auprès des commerçants. J’ai pu mettre mes sacs directement au réfrigérateur. Seul bémol : je n’en avais pas fait assez.

Et on arrive à la fin du mois, bilan du déstockage :

Score début Avril : -21,5

Entrées en stock : + 2.5

Sorties du stock : -8,5

Points bonus : -1

Total fin du mois : -28,5

Pantalon patroné V3

Le patronage, c’est à la fois facile et pas facile. On suit une méthode (ici DP Studio), donc on prend plein de mesures sur la personne à qui on veut faire un pantalon, on suit la méthode pas à pas, on trace, on coupe, on essaie, et bim, ça ne va pas.

Alors on mesure ce qu’il faut enlever, on retrace sur le patron, on recoupe, on recoud, et on fait réessayer. Et bim, ça ne va encore pas.

C’est pas grave, on est près du but, donc on remachine le patron, on recoupe, on recoud, et on fait réessayer.

Et bim ça va 🙂Je me rends bien compte que ça plisse un peu, mais il a été essayé et photographié dans l’urgence, donc je ne sais pas si les plis resteront ou si c’est parce qu’il n’a pas été assez ajusté pendant l’essayage. Elle m’a dit qu’il est parfait, alors je la crois 😉 De toutes façons, il sera toujours porté avec une tunique (c’est pour ça qu’il n’a pas de poches)La prochaine fois que je verrai cette jeune personne, je regarderai mieux les détails du tombé, pour voir s’il y a encore des modifs à faire.

Dernières coutures de mars

In extremis! Pour Pâques, plutôt qu’offrir des chocolats, je préférais faire quelques petites choses pour les enfants qui vont chercher les œufs dans le jardin. Il faut dire qu’ils vont quand même trouver beaucoup, beaucoup,  beaucoup de chocolats et bonbons divers.

Aussi j’ai demandé l’avis de leurs parents, qui m’ont bien aidée.

Pour un jeune homme de 7 ans et quelques, une trousse de toilette de grand.Pour sa jeune sœur de 2 ans 1/2, des pochettes, pour qu’elle arrête d’emprunter celles de sa maman. Doré me paraissait la teinte appropriée, et j’en rajouterai une petite faite depuis longtemps.

et puis j’avais tellement envie de lui faire une serviette élastiquée de grande que je n’ai pas résisté….

C’est en même temps ma participation à 50 nuances de jaune contre l’endométriose, initié par Chez machine pattern.  Les cousettes de celles et ceux qui cousent, brodent, tricotent etc et qui ont un compte instagram sont à retrouver sur cinquantenuancesdejaunecontrelendometriose, jecoudscontrelendometriose, chez sewingjess qui témoigne de ce qu’est l’endométriose (ainsi que d’autres).

Et puis pour le plus petit, de presque un an qui mange tout seul avec ses doigts, des bavoirs grand format, dont un jaune (spéciale dédicace à sa maman). Je suis partie du patron du grand bavoir de Vanessa Pouzet, que j’ai un peu allongé, à la taille de la serviette de toilette que j’avais achetée pour ce projet. J’ai pu couper les 3 bavoirs dans la même serviette (50×70 cm il me semble), dont j’ai décousu les ourlets pour gagner un maximum de hauteur.

Le tissu jaune vient de je ne sais plus où (sûrement du marché, il y a très très longtemps). Le rouge est une chute d’un drap acheté pour des projets couture.Le bleu à fruits a été coupé dans une chute d’un tissu du marché.

L’envers, donc, est coupé dans une serviette bien épaisse.Comme je ne coudrai pas aujourd’hui, j’en profite pour faire mon bilan mensuel pour le défi réduis ton stock sur T&N

Score début Mars : -10

Entrées en stock : + 8.5

Sorties du stock : -19

Points bonus : -1

Total fin du mois : -21.5 (youpi!)

détail des réalisations : 3 serviettes élastiquées, 1 sac en nubuck et 1 en simili, 1 arum, 5 leggings Avery, 4 taies pour oreiller ergonomique et rectangle, 2 caleçons homme, 1 t-sh manches longues Agnès, 1 robe, 1 petite pochette en cuir + 2 en simili, 1 trousse de toilette en simili, 1 jupe, 3 bavoirs.

J’aime beaucoup participer à ce défi, ça me permet de faire le point à la fin de chaque mois. Parce que là, j’aurais dit que j’ai cousu mollement de petites choses alors qu’en fait j’ai été très prolifique. (et mon stock diminue quand même, mine de rien).

Joyeuses fêtes de Pâques à tous!

Petit sac

J’ai deux sacs que j’adore, tous les deux offerts par machèrebf, tous les deux rouges. Dans celui que je porte actuellement, j’ai toute ma maison = il pèse une tonne au bas mot.

Quand je suis en vacances, je marche heureusement beaucoup plus que quand je bosse, et mon gros sac est très vite trop lourd à porter. Ça fait donc un certain temps que je cogite sur un petit sac, pratique et quand même assez grand pour y mettre les affaires qui me sont indispensables en vacances.

Après avoir fait moult recherches sur internet et Pinterest, j’ai trouvé un modèle. Mais j’ai choisi d’en faire un autre, plus rapide à coudre. C’est donc un sac avec un patron en un seul morceau (pour l’extérieur) que j’ai privilégié.                               clic clic sur les photos pour les agrandir

Avec des boucles un peu spéciales (Les coupons d’Inès)et une boucle pour régler la bandoulièreIl est fermé par une fe, dont j’ai cousu le bout qui dépassait sur une patte de la boucle.avec une poche arrière zippéeà l’intérieur, 3 poches, dont une centrale zippée, comme pour le sac Marion, ici avec ma pochette à tel portabled’un côté je peux mettre mon sac pliable et mon étui à lunettesde l’autre le livre qui m’est indispensable en vacances (moja bibla)Et dans mon petit sac, mes petites pochettes pour tout ranger. Toutes en cuir sauf celle pour le tel, crochetée sur-mesure avec un point pop corn que j’adore.

Verdict : il est pratique et contient tout ce dont j’ai besoin, mais un chouia trop petit quand même. Et pour un petit sac comme ça, je trouve que la poche centrale est superflue. Je testerai un autre modèle…

Je fais toute ma couture avec ma fidèle assistante, qui adore récupérer mes chutes : une furie nocturne que nous avons adoptée

Le défi conjurer le sort du 23 : encore une pochette

Alors ce défi (le pourquoi du comment ici), ça fait bien une semaine que j’y pense : mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire le 23, et pour qui? Un truc cool et rapide, parce que je bosse (mais je quitte tôt le vendredi).Sauf que.

Sauf qu’il y  quelques jours, ma sœur me dit qu’elle a rendez-vous chez l’ophtalmo le 23 et que ça serait trop bien d’aller choisir ses lunettes dans la foulée. Ok, que je me dis, on sera revenues à temps pour coudre, avant d’aller au cinéma. Parce qu’on avait prévu d’aller au cinoche ce soir-là. Et pas moyen d’aller à une autre séance, c’est un petit cinéma associatif dans une petite ville, donc c’était ce soir ou jamais. Je l’avoue, c’est de ma faute, je déteste le Kinépolis : trop grand, avec un son qui pète les oreilles, et en plus l’obligation de passer dans leur petit magasin de merdasses pour atteindre la salle.

Donc nous voilà parties gaiement chez notre opticien préféré, ma sœur choisis ses lunettes, j’essaie des montures pour moi, je n’en trouve pas qui m’aillent, nous discutons avec l’opticien, comme il trouve que quelque chose cloche entre sa nouvelle correction et son ancienne  il fait passer un contrôle à ma sœur et ça dure un peu longtemps, dans la foulée (parce que c’est un super opticien) il me trouve une monture que j’adore, et ils font les papiers.

Bref (si je puis dire), nous sortons de là 3 (TROIS) heures après y être entrées. Direction repas et cinéma.C’est donc vers 23h 10 que j’ai commencé mon défi du 23, parce qu’il n’y avait pas moyen que je le rate et qu’en plus je savais quoi faire. Un genre d’illumination. Et je l’ai fini à 23h 50, le 23.

Pour une quelqu’une qui aime le bleu et le jaune, une toute petite pochette en cuir, faite dans des chutes.<3  depuis toujours et pour toujours.

La participante : ma chère Viou