Premières chaussettes

Le week end dernier, je me suis lancée dans le tricotage de chaussettes, je voulais voir comment ça faisait 😉
Naturellement la première paire est pour celle qui a les plus petits pieds, j’ai nommé ma cosquinelle, qui chausse du 27.
Il y a une différence entre les 2 : pour la première, j’ai fait des côtes 2/1 et comme je les préférais le côté envers des côtes, j’ai continué en jersey envers : c’est la chaussette où on voit les « rayures » dues aux changements d’aiguilles. Pour l’autre, j’ai tricoté direct dans le bon sens. Résultat : pas de « rayure ».

J’ai pris les explications de Diana créatif, hors-série n° 10H « chaussettes et accessoires », avec le talon « à l’allemande », mais Titote en donne aussi sur son blog , avec une méthode pour tricoter les chaussettes (avec en plus le talon « à la française »), et plein d’autres choses. Son blog est une véritable mine pour les tricoteuses et couturières.



Et voilà un gilet entièrement crocheté avec le point de bordure du gilet orange. En fait j’ai repris ce point pour faire la bordure du gilet orange, celui-là, c’est une taille 1 an (et je l’adore toujours autant). Je l’ai inventé pour ma petite chérie (le gilet, pas le point!).
Nadine, tu voulais les explications de ce point, les voici (je n’ai pas pu te contacter d’après ton com).
Ca a l’air compliqué, je sais, mais ça ne l’est pas tant que ça. J’ai codé tous les rangs d’une couleur différente, pour éviter de s’y perdre vraiment.
Cette grille montre le point complet, alors que pour la bordure du gilet orange, j’ai fait le 1er rang, le 2e, le 3e, et encore le 3e (qu’on peut répéter à l’infini, ça restera une bordure crantée).
Si vous voulez des explications écrites plutôt qu’en grille, suffit de demander. Mais franchement, je trouve que c’est plus clair avec une grille.

Deg de la vie

Ce gilet, modèle BdF, j’en ai rêvé en le tricotant, et maintenant je le trouve bof. Les boules! Je trouve qu’il est un peu large, alors que j’ai bien respecté le tableau de mesures.
En plus c’est la première « grosse pièce » que je tricotais à nouveau.
Bien sûr, je le mettrai quand même, mais vraiment pas avec le plaisir que j’en escomptais.
Oui je sais, la pose est vraiment bizarre, mais j’ai essayé de faire en sorte qu’un max de détails soient visibles (forme des manches, de l’emmanchure, etc)
Faut dire que je suis nulle pour poser aussi 😉


C’est pas grave (enfin, pas tant que ça), je vous montre un truc que j’ai appris il y a fort fort longtemps : pour épingler un tricot avant de le coudre, des piques à bigoudis sont idéals.
Par contre j’ai pas très bien suivi l’évolution de ce genre de truc (les bigoudis), alors j’espère que ça se fait encore.


PS. Thémis : je pensais bien bidouiller quelque chose, mais une martingale, c’est une très riche idée! Je vais essayer ça.

Tricotage et crochetage

Ouf, ce gilet pour ma biquette est enfin terminé! Je bloquais un peu, ne sachant comment faire la bordure, et puis je me suis souvenue d’un point au crochet que j’adore.
Et voilà!


Et puis un bonnet pour aller avec.
Le modèle vient d’ici, les explications en français viennent de là. Il est hyper simple à faire et on peut varier à l’infini (j’ai faits les 5 triangles différents). J’ai rajouté des petits bouts de tricotin (« Oh maman, ça fait un cactus! » :-))

Attention pour les explications de Tartempion, il y a un petit rectificatif :
monter 38 mailles et tricoter 1 aller-retour sur ces 38 mailles. Changer de couleur, etc.
Et il faut faire 5 triangles et pas 4 (sinon trop serré)

Comme cétait pour ma tifille (presque 3 ans 1/2), j’ai tricoté en 3,5, ça lui va nickel.
Je vais essayer de le faire en jersey, ou en godron, ou en jersey et 1 rg envers ts les 4 rgs, …
On peut vraiment s’amuser avec ce bonnet, je pense.



Et hier soir, j’en ai tricoté un bleu. J’adore les bonnets et chapeaux pointus…