Jupe Ambitieuse de Française 1 fois

J’ai eu la chance d’être contactée par Française 1 fois, une jeune créatrice qui est sur la plateforme Wissew, pour tester sa jupe Ambitieuse, une jupe portefeuille asymétrique aux finitions soignées.

J’ai pris beaucoup de plaisir à la réaliser pour ma fille.

Le patron est déjà sorti et si j’ai un peu tardé à publier mon article, c’est parce que j’ai fait un tuto…

J’ai choisi de doubler la jupe parce que mon tissu était un peu souple et fin. J’ai fait la longueur du patron que j’avais reçu, mais depuis Française 1 fois a étoffé son livret guide et propose plusieurs longueurs, pour plusieurs statures, ce que je trouve génial (page 4 du livret).

J’ai commencé par la doublure. Je coupe le long de mon patron car J’AI AJOUTÉ 1 CM DE VALEUR DE COUTURE (3 cm en bas pour l’ourlet).

Attention, la doublure sera coupée en symétrie avec la jupe (le côté droit de la jupe deviendra le gauche de la doublure) : penser à retourner les pièces du patron (sauf le dos) sur la doublure! (j’ai retourné les pièces sur le tissu de la jupe).

Arg, en chargeant les photos je me rends compte que j’ai oublié de prendre en photo une étape : pour bien tracer les pinces en gardant la découpe du haut, je coupe le long d’un côté de la pince et je plie sur l’autre bord : on peut couper le haut de la pince le long du tracé, puis on plie et le triangle se dévoile sur le tissu.

Tracer les pinces sur le tissu (côté envers).

Placer les pièces sur le tissu de la jupe (côté envers), comme expliqué dans le guide. Le plan de coupe est différent de celui du test, il a été repensé et optimisé.

Si l’envers du tissu peut se confondre avec l’endroit, faire des marques sur l’envers des pièces (par ex près des ourlets, à a craie de tailleur); Sur cette photo, j’avais tout bonnement coupé les pinces car je ne connaissais pas encore la géniale méthode du pliage de pinces que l’on voit sur la photo précédente.

Voilà ce que ça donne une fois tracé (des 2 côtés du patron!). Je coupe aussi un tout petit cran sur le milieu dos (maximum 5 mm), pour bien repérer les milieux.

J’ai choisi une autre méthode que celle préconisée pour coudre les parementures : j’ai plié le côté DEVANT des parementures de taille sur 4 cm, pour les assembler ensuite à la doublure et aux parementures verticales.

Pour coudre les pinces, épingler d’abord, en pliant le tissu et en positionnant les épingles le long du tracé. Attention à bien faire correspondre les 2 traits de chaque pince d’un côté et de l’autre du tissu plié!

Piquer exactement sur le trait, en commençant par le haut de la pince et en retirant les épingles au fur et à mesure. Piquer à tout petits points la pointe de la pince. Laisser environ 10 cm de fil pour pouvoir faire un double nœud.

Vérifier la longueur des pinces : positionner chaque pince sur sa pince symétrique (petite sur petite, grande sur grande) et vérifier qu’elle sont aussi longues l’une que l’autre.

Repasser sur l’envers, à la vapeur ou à la pattemouille.

Surjeter les bords des pièces (ou faire un zig-zag machine), pour éviter que le tissu ne s’effiloche.

Entoiler les parementures et la moitié de chaque ceinture. Presser le fer sans le bouger, en commençant par le milieu de la pièce et en positionnant ensuite le fer vers les extrémités.

On voit sur la photo que j’ai fait un petit cran de montage sur la parementure dos.

Comme indiqué dans le livret, coudre les 2 ceintures.

Épingler (ou mettre des pinces) et coudre chaque côté devant avec le côté dos. Sur la jupe et la doublure. Avant de coudre, placer la grande ceinture entre les repères!

Presser les coutures ouvertes au fer.

Épingler (ou mettre des pinces) les côtés devants au dos de la doublure et de la parementure de taille. Coudre et écarter les coutures au fer.

Coudre la parementure de taille sur la doublure, en faisant correspondre les crans milieu dos. Presser les coutures au fer.

Presser au fer l’ourlet de la doublure (plié 2 fois), et le coudre.

Presser au fer l’ourlet du bas : 2 cm sur le livret de montage. J’ai choisi 3 cm parce que j’ai changé un peu la méthode de montage de la parementure à l’ourlet. (méthode apprise sur le Magnésium). J’avais demandé à la créatrice si je pouvais changer de méthode et elle m’a donné son feu vert…

Coudre les parementures verticales le long de la doublure. Les parementures dépassent, c’est normal.

Attention : j’ai raccourci le bas de chaque parementure de 3 cm, pour le coudre à l’ourlet.

Placer la petite ceinture où elle doit l’être, en l’inclinant vers le bas à 45° environ, sur l’endroit de la doublure.

Épingler (ou pincer) le bas de la parementure sur l’ourlet et le coudre, en repliant la valeur de couture verticale vers la parementure (voir photo après celle-ci). Écarter la couture au fer, puis la presser vers le haut (sauf si on veut faire un ourlet double, dans ce cas laisser écarté)

Positionner la jupe sur la doublure, endroit contre endroit, en faisant coïncider les cran de montage milieu dos. Épingler ou pincer endroit contre endroit. Coudre le haut de la jupe pis les côtés. Écarter les coutures au fer.

Voilà ce que ça donne côté jupe.

Côté doublure.

Retourner la jupe sur l’endroit, presser les coutures et faire une surpiqûre tout le tour (j’ai préféré ne pas en faire, j’ai cousu la version « classe »).

Faire l’ourlet (ici à la main)

Et voilà!

dav

Oui, elle est en chaussettes, avec un pull un peu large, mais c’était ça ou rien….

Elle a finalement accepté de poser une autre fois, avec des chaussures 🙂

Je vais la raccourcir un peu pour mon ado et ajouter un bouton pour ne pas que le pan intérieur glisse.

J’ai eu beaucoup de plaisir à tester ce modèle et Française 1 fois est une personne adorable, ouverte aux suggestions et très réactive. Ça a été un vrai plaisir de travailler sur sa création.

Dernier projet de 2018 : jupe et haut

Patroné et cousu le 31 décembre dernier, parce que je voulais que ça soit bouclé avant la nouvelle année. En liquidant 2 coupons.

J’ai patroné la jupe trapèze sur-mesure et je l’ai coupée dans la totalité d’un coupon de velours milleraies. Mais je n’ai pas fait attention au sens du velours et il se caresse du bas vers le haut…

Pour le tee-shirt, j’ai mixé 2 patrons gratuits : Arsène de Chez Machine et Ambre de Chantal New style. Je crois que j’ai mis le haut et les manches d’Arsène sur le corps d’Ambre (plus cintré). Je l’aime vraiment beaucoup, mais mes pinces d’épaules font quand même un petit bec.


Déstockage de février : des tuniques et des jupes

En retard, je suis en retard.

En fait je pensais que comme il n’y avait pas 30 jour en février, le déstockage de Ta’Thilde sautait un mois….

En février, j’ai cousu des tuniques et des jupes (et des sacs).

Mais avant février, j’avais cousu un Plantain, mais en plaçant le haut du devant à 4 cm du pli du tissu et le bas à 8 cm. Puis j’ai cousu un pli creux en haut pour resserrer l’encolure.Taille 44, jersey offert que j’adore.

Et dans la foulée, une robe à partir de ce patron, en plaçant cette fois le devant et le dos  : le haut sur le pli, le bas à je ne sais plus combien de cm du pli.Et icidemment, j’ai vu passer plusieurs Bellavista, dont celle-ci, qui m’ont donné envie de faire un tour chez Itch to stitch. Du coup j’ai remarqué la Lindy petal skirt que je trouve ravissante, et qui en plus est gratuite.Mon jersey est un peu trop mou, j’aurais dû faire une taille en-dessous, et peut-être un jour je la reprendrai sur les côtés. Elle est très agréable et rapide à coudre, avec une longueur top. Taille M (ça taille très grand), jersey lycra un peu mou du marché.

Depuis j’en ai fait 2 autres, sans l’effet pétale devant, dans une taille inférieure et je les adore autant que celle-ci.

Je parlais de la Bellavista. J’avais fait une toile dans une jersey sans lycra, dans ma taille (10), et c’était beaucoup beaucup trop large, même au niveau des épaules, qui étaient tombantes. Je l’ai refaite en taille 4 (il y a les mesures du vêtement fini, très pratique) en me fiant à mon tour de poitrine. Le résultat est parfait pour moi. Après coup, je me dis que j’aurais dû faire l’empiècement devant contrastant, mais sur le coup je n’avais pas envie de passer des heures à choisir quel tissu irait le mieux.Comme en cours de route j’ai préféré l’envers de mon tissu à l’endroit, j’ai laissé le surjet apparent et je l’ai surpiqué.

J’aime beaucoup ce modèle dans cette taille qui est bien inférieure à la mienne, malgé les plis dans le dos qui me chagrinent un peu. Je pense la refaire, en jouant sur les tissus.

Voilà, c’est un déstockage pas mal, qui m’a permis aussi de participer au fil dédié sur T&N

Score début Février : +2

Entrées en stock : + 0

Sorties du stock : – 11

Points bonus : – 1

Total fin du mois : – 10

Projets aboutis : 1 drap housse + 2 taies d’oreiller, une paire de manches sur une tunique, des sacs, une Bellavista, des jupes

Conclusion : février : un bon mois pour déstocker 😉

Jupe droite défi basique V2

Et oui, V2…

Juste un truc : avec une sinusite, NE JAMAIS CALCULER DE TETE. Parce quand tu as une sinusite, 106 : 2 = 58 (et oui), et ta jupe elle est super trop large…

Donc après ma déconvenue de la jupe trop large faite pour le défi basique de Viou, j’en ai patroné une autre, en posant les divisions pour être bien sûre cette fois-ci. Et j’ai trouvé ce résultat incroyable : 106 : 2 = 53.

Résultat : ma nouvelle jupe me plaît énormément, et j’ai le patron qui va bien. Il faut juste que je creuse le devant de 1,5 cm pour qu’elle tombe encore mieux.

Avec un haut cousu il y a quelques années, patron Burda je crois, tissu du marché.jupe arum 10jupe arum 11jupe arum 12jupe arum 14Avec ma belle Arum bleue à pois blancs (j’adore le rendu) (et j’adore l’arum)jupe arum 18jupe arum 16jupe arum 20

Défi des basiques épisode 1.

Ma copine Viou a lancé un défi bimensuel  : le fi des basiques.

Elle s’est fait un jean sublime, je me suis contentée d’une jupe droite et d’un haut Arum.

Mes photos sont complètement pourries (tél portable). J’espère en refaire des mieux demain.

Le haut donc,  est une Arum cousue dans un tissu fluide (viscose?) acheté à une copine de couture qui se débarrassait de quelques uns de ses coupons. Comme le coupon ne faisais qu’1,5m, je trouve la tunique trop petite pour la porter sur un leggings.

La jupe est mon modèle de base selon la méthode mode pour Lol et d’autres trouvées sur le net. Je ne sais pas comment j’ai fait mon compte, mais elle était bien trop large (2 cm rabotés de chaque côté, et elle est encore bien large) (d’ailleurs en voyant les photos portées avec la tunique, je me rends compte qu’elle est encore bien trop large et que j’aurais carrément pu zapper la fente arrière).jupe arum 6jupe arum 5jupe 5jupe 2jupe 3jupe 4jupe 74 pinces devant et 4 pinces dos, une parementure en haut, une fe non invisible. Le haut noir et date d’il y a quelques années, quand j’étais bien plus mince (il m’allait un peu large). C’est aussi un basique.

Arum de Deer and Doe, taille 42, tissu fluide d’un coupon (bleu à tout petits pois blancs); jupe sur mesure (!) tergal du marché; t-sh manches longues tissu du marché, patron burda il me semble, taille 36.

Je cris que je vais découdre parementure et ourlet et raboter encore un peu les côtés. Et refaire un patron…

Concours T&N : origami et D29 : feu d’artifice

Pour inaugurer mon blog tout neuf, l’ensemble fait pour le concours T&N, qui va bien aussi pour le D29 : feu d’artifice

Comme souvent, mon idée de départ s’est transformée petit à petit jusqu’à prendre forme, et comme d’hab l’inspiration finale ne m’est venue qu’ à la toute fin du délai : j’ai cousu l’ensemble les 2 derniers jours (limite d’envoi : 26 février 23h 59, mail envoyé à 23h 44…).

Ca a été super de participer à ce concours qui a inspiré beaucoup de filles (175 participantes!), de réfléchir aux 2 pièces à ajouter à ma garde-robe, qu’elles forment un ensemble sans en former vraiment un (je me comprends :-))…

Au final j’aime vraiment bien mon ensemble. la jupe est un patron perso (que je suis fière d’avoir fait, je l’adore cette jupe) et le haut aussi, mais fortement inspiré d’un haut japonais. Mon thème était donc japonais, et plus précisément origami.

La jupe origami : une jupe trapèze avec des plis formant les plis d’un origami et les plis souples qui en découlent sur les côtés. Elle a un empiècement en jersey lycra pour le confort. Et des appliqués origamis en tissus parce que j’avais envie de couleurs.

La jupe portée avec un débardeur (patron perso aussi).

Le haut est tiré d’un modèle dont le pliage spécial fait le patron, cousu dans  une pane de velours froissé qui forme de petits plis (MT), dont j’avais fait une robe de princesse à ma fillette il y a quelques années. Ce haut se ferme par des pressions, sur lesquelles j’ai cousu des boutons à » petits plis » (tous vintages, tirés de ma collec de boutons de récup).

Le haut porté avec une autre jupe (patron perso).

Et les 2 pièces portées ensemble.

Un grand merci aux organisatrices de ce concours sur T&N!

Pour voir les créas des autres superstitieuses c’est par là.

PS. J’avais oublié de mettre les références de mes origamis!

L’étoile verte et les carrés jaune et violet viennent d’un Magic patch consacré aux pliages de tissus et patchs en reliefs,  la grosse fleur du tuto de Craft passion, la « fleur » rose d’un tuto de Vick et pique et colle, et le yoyo est un yoyo avec un yoyo plus petit en guise de coeur.

Premier tutu

Depuis janvier, j’ai beaucoup tricoté et détricoté et tricoté et détricoté et tricoté et détricoté… 
Ca aurait pu continuer comme ça jusqu’à la fin des temps, mais j’ai pris la raisonnable décision de briser ce cercle vicieux. Et rien de tel qu’un petit projet couture réussi pour conjurer un mauvais sort.
Un petit projet vite fait bien fait pour une danseuse : un tutu.
J’ai trouvé plusieurs tutos sur le net, mais comme bien souvent, je m’en suis inspirée et j’ai fait à ma sauce.
–  tissu à jupon de robe de mariée, MT : 54 cm
– une ceinture en drap de 5 cm de hauteur finie, longueur tour de taille + quelques cm pour la patte de fermeture
– froncer la bande de tissu à jupon au milieu sur toute sa longueur, sur le milieu de la ceinture en drap. 
– fermer en rond en ménageant une ouverture pour un enfilage aisé
– ça ne fait pas un tutu mais un jupon : rentrer les bords vers l’intérieur et faire tenir par quelques points à la main.
– une pression. Mince, la ceinture est trop large, une 2e pression.

 
= une danseuse ravie.

  Je vais en tester un autre, en tulle.

Pour une toute petite fille

Pas d’apn ce week-end, et un ensemble à offrir hier, donc des photos faites au tel portable.
Pour une toute petite fille.
Le haut est raglan, coupé dans un tissu que j’ai déjà utilisé plusieurs fois, et la jupe dans une chute de jersey lycra rouge, avec un volant en résille prune.

Une photo un peu floue mais où on voit les 2 parties séparées
Sinon j’attends le retour de mon apn pour la suite, chaussettes et caleçons.