Dernier destockage 2017

Encore un défi relevé, celui du destockage initié par Tathilde.

Me voici avec un coupon en moins, offert il y a quelques années. Un dernier cadeau de Noël à faire, le dernier Ottobre (7-2017) qui tombait pile-poil (modèle 9 de la planche technique).

Comme d’habitude, tout tombe nickel avec Ottobre.  Il est ravi.

Ottobre familial, taille 46, jersey épais mais quand même souple. Du coup j’ai utilisé ma super technique de pose de fe pour qu’elle ne gondole pas (procéder comme à un embu pour les manches). La capuche est doublée avec un jersey plus léger noir et assemblé au col par une couture invisible à la main.

Autre déstockage pour Noël, un Plantain.

 

Sac de plage

C’est les vacances, et quoi de mieux qu’un sac de plage pour trimballer toutes ses petites (et grosses) affaires?

Dans une grande chute de toile de coton (je ne sais plus si c’est de Bennytex ou des coupons de St Pierre) à 5 ou 10€ les 3 m, mais de piètre qualité, il faut bien le dire : tous les trous d’aiguille se voient au décousage…

Patron adapté d’un sac cadeau d’une enseigne de parfumerie-maquillage. J’ai pris les mesures et fait à mon idée (le sac de base, c’est 2 rectangles et une bande autour, sans fioritures ni poches).Il est grand (de la grandeur idéale pour sa destinataire). L’application cœur et les anses ont été réalisés dans des jambes de vieux jeans.

Le cœur a été dessiné par son fils. Je l’ai coupé dans 2 parties contrastantes de la même jambe et effrangé celle du dessus. Un cœur brisé et balafré dans lequel j’ai brodé bien cachées 2 initiales.

Une grande poche intérieure, bordée d’un ruban de jean, pour y glisser une revue, ou autre chose.De l’autre côté, une poche zippée pour les petites choses un peu précieuses qu’on veut mettre à l’abri. Elle mesure environ 23 cm de large et elle est prise à la fois dans l’ourlet et sous le bord des anses. (et on voit l’appliqué en-dessous, parce que comme une bourrique je n’ai pas pensé à utiliser un fil de canette kaki)Les anses en jean, repliées et cousues sur les 15 cm du milieu.Le dessous du sac est renforcé par un rectangle appliqué.Les coutures de côté sont rabattues pour une plus belle finition (et plus de solidité).Et pour compléter, j’ai fait dans les chutes une pochette pile ou face de Et puis la neige elle est trop molle, mais sans faire le porte-cartes. très rapide à faire et très mignon!

PileFaceSi ça intéresse quelqu’un le tuto de ce sac…..

Quoi de plus basique qu’un Gérard?

Deux Gérard!

Des basiques j’en ai fait à la pelle, mais pas eu le courage de poster.

Il fallait que je le fasse aujourd’hui, car je suis juste un peu en retard (hein Viou?), et aussi comme une conjuration, car 23 is my new 666.

Voici donc mes basiques, pour le défi des basiques, de Viou, des Gérard (plus du tout de saison depuis hier, mais bon….).

Un pour ma fille, qu’elle m’a réclamé encore et encore, dans un tissu que j’adore, mais que j’ai sacrifié pour elle. Elle l’a mis 4 ou 5 fois, mais depuis elle ne l’aime plus (ARGGG). Pas de boutons ni boutonnières. (clic clic sur les photos pour les agrandir)gégézouz 8gégézouz 4gégézouz 7gégézouz 5gégézouz 3gégézouz 2gégézouz 9gégézouz 6la photo pour riregégézouz 1Gérard de RDC, tissu de je ne sais plus où, qui doit contenir un peu de laine, doublure du marché.

Comme cette année c’est couture pour tous les anniv, l’autre est pour une astéroïde de mon coeur, dans un tissu qu’elle adore. J’ai rallongé le patron pour qu’il soit à sa (longue) taillegégémp 9gégémp 8gégémp 6gégémp 5gégémp 4gégémp 10Tissu de je ne sais plus où qu’elle a acheté (à Paris), taille L rallongée.

Les 2 commères ensemblegégémp

Retours sur le patron :

Les – : les pièces se chevauchent, et certains traits ne concordent pas (donc j’ai fait comme j’ai pu). Les repères correspondent bien pour la taille S, mais c’est vraiment n’importe quoi pour la taille L (là aussi, j’ai fait à l’inspiration).

Les + : la coupe MA-GNI-FI-QUE ma chérie! Il tombe bien sur toutes les silhouettes et sur toutes les fringues. On est d’accord, c’est un énorme +!

Octobre Ottobre

Malgré le nombre des années, l’expérience fait quelquefois défaut, et alors aglagla. Et oui.

C’est l’histoire d’une jeune femme (l’âge c’est indéniablement dans la tête), qui partit en vacances par un beau jour d’un magnifique mois de septembre, ensoleillée et chaud à souhait. Elle partit loin de chez elle, pour une petite escapade en belle-famille, avant de changer de villégiature.

En septembre, donc. Comme il faisait si beau et qu’elle ne partait qu’un mois en tout, elle n’emporta que des vêtements légers. Un  imper fin, quelques pantacourts et tee-shirts….

Première déconvenue, les 2 premières semaines de ses vacances, il plut sans discontinuer. Seuls vêtements chauds : une veste en polaire et un gilet de laine. Deuxième déconvenue, les 2 dernières semaines, il fit un temps radieux la journée, mais un brin frisquet dès 16 ou 17 heures.

Par bonheur, j’avais emporté dans mes bagages mon Ottobre préféré, dans le but de faire un nouveau pantalon à ma fille. Un petit crochet par notre magasin-de-tissus-et-mercerie-des-vacances plus tard, cette jeune personne était en possession d’assez de tissu pour coudre 3 tuniques (manches longues) et une veste chaude.

Je n’ai malheureusement pas eu la présence d’esprit de photographier les tuniques, patronées par mes soins à sa nouvelle taille (elles lui vont à ravir, croyez-moi sur parole), et j’ai pris des photos de la veste in extremis, sur un parking d’autoroute, le soir tombant (cf le début de cet article, l’expérience, tout ça).veste ottobre 4 veste ottobre 2 veste ottobre 3 veste ottobre 1J’ai aussi rempli mon contrat pour ma fille chérie, 2 pantalons pour aller avec son haut Monceau. Celui-ci est le seul pris en photos, il manque la boutonnière aux 2 qui sont presque finis (Ottobre toujours). Parce qu’octobre, ça a aussi été le mois des pantalons…

Pantalon : jegging Ottobre, toile coton élastis du marché d’il y a perpète qui va à merveille à cette coupe. Haut : Monceau, jersey viscose des Coupons St Pierre.65473Sans titreCa ressemble à un jeans hein? Mais ça ressemble aussi à un legging : il y a un empiècement élastiqué à la taille et une braguette et des poches factices (elle s’est laissée avoir au début :-))1

Ma fierté, aka fait par moi toute seule sans burda

Edit du 3 mai : la vérif du dimanche

J’ai reçu mon dvd de patronage : Mode pour lol, qui donne les bases du patronage. Il me tardait d’essayer un patron de base, genre un pantalon. Bon, je me fais le même pantalon depuis un vingtaine d’année, en leggings et modifié en pantalon (patron burda) (burda je t’aime d’amooour). Pour ma fille j’ai trouvé le modèle idéal (Ottobre), qui lui va à ravir et qu’elle adore (2e pantalon de l’article).

J’ai quand même trouvé un cobaye en manque de pantalon, qui a bien voulu tester, youpi! J’ai donc pris toutes les mesures selon la méthode, tracé, coupé, fait une toile, modifié (très peu) la toile, et coupé dans le beau tissu. La toile est devenue un bas de pyjama.

Et bien je dois avouer que je suis fière de moi, il tombe très bien, et il lui va au poil. Je trouve même que c’est le pantalon qui lui va le mieux. Pas de braguette, mais un élastique de part et d’autre du milieu devant. Pas de poche non plus pour ce premier modèle.  pantalon création 3pantalon création 4photo très floue, mais c’est la seule que j’ai de profil où on voit les détails de la coupe.pantalon création 1

pantalon création 5pantalon création 2

En réalité le dos ne plisse pas les jambes comme ça, c’est peut-être dû à la position?

Patron maison (fierté :-)), tergal du marché.

Grisée par ce premier succès, j’ai continué avec le patronage de tuniques. Mais beaucoup plus simple celui-ci, puis qu’elles sont en jersey lycra, ma matière de prédilection. Il faudra quand même que j’essaie les hauts genre chemisiers et les jupes. Mode pour Lol est une méthode vraiment bien, très pédagogique. Le seul bémol : Zouzou, l’aide en images de synthèse, sympa au début mais très vite agaçant.

J’espère réussir à grader un peu ce patron, pour le refaire en tailles plus petites…

J’aimerais aussi pdf-iser mon patron, quelqu’un sait-il s’il y a un ou des méthode(s) qui n’utilisent pas photoshop?

Sweat dentelle

Nouvelle pièce de la garde-robe de ma fille le sweat dentelle, apparemment incontournable cet hiver.

En farfouillant dans mon stock, j’ai redécouvert un molleton lycra tout doux et un peu de dentelle, lycra elle aussi.

Le patron qui fait la couv du Fait main de novembre est exactement ce nous recherchions toutes les deux. Tissus du marché.sweat fm nov14 T34fsweat fm nov14 T34dsweat fm nov14 T34csweat fm nov14 T34aA refaire, bien sûr!

Je lui ai fait aussi un Hemlock tee, qui va à merveille avec son leggings panthère, pas encore pris en photo…

Demain y a piscine!

C’est ce que m’a dit ma fillette un mercredi, tout en déplorant que son maillot de bain était trop petit et que ça faisait une paye qu’elle me demandait un une pièce, avec des bretelles croisées dans le dos. Pauvre, pauvre tifille!

J’ai donc sorti mon patron de culotte préféré, échancré un peu le devant, et monté le patron beaucoup plus haut. Quelques petites fronces en haut pour faire un petit effet, et voilà!maillot 1ok maillot2okRomaillot2okVOmaillot2okJaumaillot2okVmaillot2okVe2maillot2okBlmaillot2okVImaillot2okokC’était le modèle d’essai, qui s’est révélé concluant (et tant mieux :-)).

Utilisé depuis tous les jeudis par ma belle sirène…

Un blouson dans un blouson

Il était une fois, une pauvre petite grande fille qui rêvait d’avoir le même blouson que sa copine. Un blouson noir, avec une capuche, des poches plaquées, et surtout, de la fourrure autour de sa capuche.

Pas ce genre de tissu chez oim, mais des graaands blousons noirs, dont un sans capuche, avec la fermeture éclair pétée. Bien trop grands pour ma fillette, jugez plutôtblouson récup 2013_23okEt encore, ce blouson en est un plus petit que celui utilisé (et il a une capuche).

Brèfle, comme dirait Béru, il me fallait caser un petit blouson dans un grand. Les mesures du blouson tant convoité correspondant exactement à un blouson Ottobre taille 153, le patron fut décalqué au plus vite.

Et c’est là que commença la grosse galère de ce qui me semblait (au départ) une promenade de santé. Il me fallut découdre toutes les pièces du grand blouson, couper tous les fils d’une broderie qui solidarisait l’extérieur et la doublure ouatinée, découdre les pièces de la doublure, caser les pièces du patron (y compris la capuche), en les coupant quelquefois pour que tout tienne (bas des manches, haut d’un devant, faut du dos). Et puis bien placer les devant pour récupérer les poches du blouson d’origine. Il ne resta que quelques toutes petites chutes!

Pour la fourrure, abracadabra, je farfouillai dans ma malle à chutes de fourrure et elle jeta immédiatement son dévolu sur une imitation panthère. Et sur de la moumoute brune pour l’intérieur de la capuche.blouson récup 2013_16okblouson récup 2013_08okblouson récup 2013_13okblouson récup 2013dosok

Quelques détails : empiècement du dosblouson récup 2013_20ok

les poches, immenses à l’origine, et que j’ai cousues un peu en haut pour les adapter à sa menotteblouson récup 2013_19okle blouson vu de l’intérieur, la doublure récupérée (avec la bande qui sépare la partie haute et la partie basse décousue et recousue), avec même la poche intérieure d’origine. blouson récup 2013_24ok;La doublure de la capuche

blouson récup 2013_25okComment ça y a des poils de chat?

La photo avant-après

blouson avt aprèsIls vécurent heureux jusqu’à la fin de leur jours, jusqu’à ce quelle grandisse encore…

Et voilà une fillette ravie, qui adOOooooore son nouveau blouson, encore plus beau que celui de sa copine (youhou!).