Défi du 23 conjurer le sort : un pantalon sur-mesure

Aujourd’hui c’est un 23 un peu particulier : 2 ans 1/2, 913 jours, 24 fois plus d’heures, ….

Aujourd’hui mon téléphone m’a lâchée (du moins le clavier, donc plus moyen de faire quoi que ce soit) (et je n’ai pas pensé à le faire à la voix). Heureusement nous étions invités à manger et mon fils m’a mis un autre clavier.

Donc aujourd’hui je poste vite fait en rentrant, avant l’heure fatidique, un pantalon que j’ai patroné et déjà fait. Celui-ci est la dernière mouture, celui qui lui va le mieux (bonne taille et bonne longueur). Fait avec amour pour elle.

Les patrons posés sur 3 m de jean extensible commandé je ne sais plus où (tissu.net peut-être) : un tout simple à porter sous une tunique, et un nouveau jean pour mon mari)Et voilà le premier pantalon, fini juste avant de partir manger chez eux.<3 depuis toujours et pour toujours.

Un Safran pour ma fille

Quand le Safran de Deer and Doe est sorti (en 2016, donc), je l’ai aussitôt commandé et cousu pour mafillechérie. Et ajusté sur elle.

J’avais une chute de jean très élastique, avec des défauts de teinture, mais que je trouvais très chouette (et elle aussi).

Mais voilà.

Elle trouvais que ça ne lui allait pas, et je n’ai même pas réussi à la persuader de le mettre pour prendre quelques photos.

À force de lui demander, de temps en temps, de le mettre juste le temps des photos, on a fini par trouver le bon créneau, hier…. Et là, miracle, elle le trouve flatteur et très bien. Et en plus elle peut le porter sans ceinture! (comme le dos baillait beaucoup, j’y ai inséré un élastique).Ce jeans skinny est d’un confort total, la preuve : aucune difficulté à se baisser pour faire des gratgrat.

Déstockage d’avril : jean et sacs à vrac

Voici ma participation à l’opération déstockage initiée à l’origine par Tathile, qui arrête son blog mais qu’on peut retrouver sur instagram (@tathildecreation), reprise par Scrap’A’Boom!.

Pour cette participation, j’ai cousu un jean à mon mari, et des sacs à vrac.

Le jeans est le Classic d’Ottobre family 7/2017, un modèle que j’aime beaucoup mais qui m’a donné du fil à retordre (et pas qu’à moi). Je l’ai cousu de concert avec ma partenaire in crime de cette session.

Je fais toujours confiance à Ottobre, les yeux fermés, et ce jean est très bien coupé. SAUF que la taille de la taille ne correspond pas au tableau des mesures! Par exemple, pour moj muž, le tableau des tailles indique 46 partout et 48 à la taille, et pour le mari d’Anok 46 partout. Nous avons donc scrupuleusement suivi ces indications (nous ne pouvions pas faire faire d’essayage), pour finalement coudre des jeans trop larges d’une taille à la taille. Quand on sait le travail que représente la couture d’un jean, c’est vraiment rageant.

Quand moj suprug l’a mis, il m’a tout de suite dit que c’était beaucoup trop large. En effet, il pouvait mettre son poing entre son ventre et le jean. Même avec une ceinture, ça faisait moche, on voit très bien sur les photos qu’il y a trop de tissu à cet endroit. Garde les mains dans tes poches mon chéri, ça se voit moins… Il m’a dit qu’il mettrait quand même, mais je ne pouvais pas rester sur cet échec. J’ai même envisagé de lui en coudre un autre à la bonne taille dans les chutes du tissu.

J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai décousu les passants de côté et la ceinture à cet endroit, et j’ai raboté. De 1,5 cm quand même, ce qui donne 6 cm en tout! Et là il lui va impec, OUF (malgré un décalage entre un côté de la ceinture et la couture latérale, mais là je ne pouvais plus rien faire, et sous ses t-shirt ça passera crème).Beaucoup mieux non? (regard d’amour entre lui et notre furie nocturne)J’étais sûre d’avoir fais des photos de dos, mais je me suis rendue compte que non.

Voilà celui qu’Anok a cousu (commencé et bien avancé le 23 pour le défi conjurer le sort), porté par son mari. À première vue ce pantalon va très bien. Sauf que….

 

Et puis j’ai aussi cous des sacs à vrac de différentes tailles pour faire mon marché. Pour voir ce qu’il y a à l’intérieur, j’ai cousu (solidement, avec surpiqûres) une bande de rideau. On voit moins bien à travers le rideau « grillagé » qu’à travers l’autre, mais ce n’est pas hyper gênant.Succès total, même auprès des commerçants. J’ai pu mettre mes sacs directement au réfrigérateur. Seul bémol : je n’en avais pas fait assez.

Et on arrive à la fin du mois, bilan du déstockage :

Score début Avril : -21,5

Entrées en stock : + 2.5

Sorties du stock : -8,5

Points bonus : -1

Total fin du mois : -28,5

Pantalon patroné V3

Le patronage, c’est à la fois facile et pas facile. On suit une méthode (ici DP Studio), donc on prend plein de mesures sur la personne à qui on veut faire un pantalon, on suit la méthode pas à pas, on trace, on coupe, on essaie, et bim, ça ne va pas.

Alors on mesure ce qu’il faut enlever, on retrace sur le patron, on recoupe, on recoud, et on fait réessayer. Et bim, ça ne va encore pas.

C’est pas grave, on est près du but, donc on remachine le patron, on recoupe, on recoud, et on fait réessayer.

Et bim ça va 🙂Je me rends bien compte que ça plisse un peu, mais il a été essayé et photographié dans l’urgence, donc je ne sais pas si les plis resteront ou si c’est parce qu’il n’a pas été assez ajusté pendant l’essayage. Elle m’a dit qu’il est parfait, alors je la crois 😉 De toutes façons, il sera toujours porté avec une tunique (c’est pour ça qu’il n’a pas de poches)La prochaine fois que je verrai cette jeune personne, je regarderai mieux les détails du tombé, pour voir s’il y a encore des modifs à faire.

Arum et Avery

J’avais envie d’une nouvelle Arum, et elle a tenu tout pile dans un coupon de 2m. J’ai tracé une extension des manches et bingo, me voilà avec une Arum à manches longues.        

clic-clic sur les photos pour les agrandirTissu du marché. Taille 44 en haut et 46 en bas (gloups), allongé de 2 ou 3 cm. Au lieu de mettre la parementure, j’ai fait la finition d’encolure au biais. Je n’aime pas du tout les parementures, qui ont toujours tendance à rebiquer. J’étais aussi sceptique sur ce modèle, comme j’ai pas mal grossi, mais finalement je le trouve seyant et je suis à l’aise dedans. Par contre, comme elle remonte quand on lève les bras, je la porte soit avec un pantalon, soit avec une jupe (comme celle-ci) en-dessous.

L’Arum est maintenant disponible en PDF jusqu’à la taille 52!

Et puis j’ai découvert le leggings Avery d’Helen’s Closet. Depuis que j’ai le patron j’en ai fait 4 : 2 pour moi, un pour ma fille et un pour une amie. C’est sur elle que je l’ai photographié. Le sien est taille basse. Les miens et celui de ma fille sont taille haute, mais j’ai fait quelques modifications après avoir cousu le premier. J’ai enlevé 4 cm à la hauteur de la taille haute (ce qui n’en fait pas une taille basse pour autant) et j’ai décalqué la largeur de la taille inférieure. Du coup pas besoin d’élastique en haut.

Grâce à se ceinture double sans ourlet et à son gousset (première fois que je voyais ça), ce leggings est d’un confort total! D’ailleurs mon amie m’en a demandé un autre, et je pense que je ne vais pas m’arrêter à 2 exemplaires. Une page est dédiée aux photos et commentaires sur ce leggings, et je trouve que ce patron est super sur toutes les morphologies.

Tuto : coudre un pantalon élastiqué

Je sais que ce genre de tuto, il y en a déjà plein l’internet, mais celui-ci est destiné à ma copine Chantal, qui a réalisé son premier pantalon hier et qui a pour mission d’en refaire un chez elle, en autonomie.

Et en même temps ça nous rappellera ce bon souvenir de quelques heures passées ensemble, à bavarder et coudre.

Cliquer sur les photos pour les agrandir!

Dans le feu de l’action j’ai oublié de prendre certaines étapes en photo, j’espère néanmoins que tout et assez clair…

Pantalons patronés

J’ai l’impression de ne coudre que des pochettes et des pantalons ces temps-ci…

Mais j’aime ça, heureusement 😉

Pour mon ado, la V4, que je vais modifier encore un peu, à la fourche dos. Sinon je trouve que le reste est correct… Et puis pour une jeune femme chère à mon cœur, j’ai patroné un pantalon cigarette, toujours avec la méthode DP Studio. Le premier dans une toile un peu extensible kaki (tissu du marché).   La première toile était beaucoup trop large, j’ai épinglé sur le modèle pour la retailler à ses mesures. Avec une tunique, ça passe bien.

La 2e toile a été réalisée d’après les modifications apportées à la première. Mais au moment de l’essayage, patatra, le pantalon était trop court de 5 cm (les 5 cm que j’avais enlevés…). Il sera porté au printemps, longueur 7/8e… Tissu commandé sur tissu.net, un peu léger et extensible. Après portage, elle m’a dit que le haut est un peu trop long. La prochaine toile sera donc raccourcie de 2 cm sur le haut et les jambes allongées de 5 cm et resserrées de 2 cm à partir des genoux.

Basique de décembre II : pantalon

Autre basique pour répondre au défi de Viou, un pantalon que j’ai cousu à ma fille au mois d’août, patroné par mes soins, la V3 de celui-ci, toujours avec la méthode DP Studio.

Je n’en suis pas vraiment satisfaite, le devant est bien, mais je trouve le dos moins bien et il y a toujours les plis disgracieux derrière.

Depuis j’ai fait la V4 qui me plaît bien mieux. Le dos est « juste » et les plis ont quasiment disparus. Malheureusement : « Han mais mman, pas maint’nant! ». Mais aussi : « il est super, fais-moi en d’autres » 🙂

Basiques de décembre I : tunique et manteau

Je réponds enfin au défi lancé par ma chère Viou.

J’ai beaucoup cousu pendant tous ces mois de silence, mais je n’avais pas fait de photos des fringues offertes, ni même de celles pour mon adoleschiante (« Han mais mman, pas maintenant! »), ni même des miennes (personne pour me prendre en photo).

Mais bon, nous arrivons à la fin de l’année, à ce fatal mois de décembre, et mon défi personnel est de le conjurer. Et la couture est une si bonne thérapie…

Premiers basiques, une tunique et une Rita, pour une circonstance particulière.

Tunique reprise sur un modèle de Koke, et ajustée pour un meilleur tombé.Un modèle très basique (avec des fentes sur les côtés, quand même), mais qui fait son petit effet.

Et puis une Rita (la 4e que je couds, mais la première doublée), en laine bouillie. Comme pour la précédente, j’ai baissé les pinces de 2 cm, mais elles sont trop basses (je pense que c’est dû au soutien-gorge qui a un meilleur maintien) (mais du coup chuis deg)Le bas du dos rebique un peu à cause de la doublure. Comme elle est en jersey, elle remonte un peu, et on aurait dû la mettre bien en place…. J’ai mis aussi une petite martingale (mais pas eu le temps de mettre les boutons pour l’instant)

La doublure donc, en jersey pour garder la souplesse de la laine bouillie

Pantalon sur mesure, méthode DP Studio

Pour mon anniv, j’ai demandé les 3 livres de patronage de DP Studio comme cadeau commun.

Ma fille me réclamait un pantalon large-en-haut-serré-en-bas depuis un petit bail et je procrastinais encore et encore, après ce que je considère comme un raté avec la méthode mode pour lol. Mercredi dernier j’ai pris mon courage à 2 mains, une règle et un perroquet, et je me suis lancée.

Premier essai, méthode Mode pour lol. J’en ai fait un noir aussi, avec poches, revers etc, mais pas pris en photo pour l’instant. La fourche est vraiment trop haute, et même en la réduisant sur le pantalon noir (que je ne désespère pas photographier porté un jour…), ça n’allait pas. En plus, sur les jambes rétrécies, la couture intérieure tourne vers le devant. Mais en bas de pyj c’est parfait et agréable.

Celui fait suivant la méthode DP Studio (ce coup-ci j’ai fait la toile directement dans le tissu idoine)Je le trouve bien plus seyant, et elle aussi (elle m’en a commandé d’autres, youpi!).

Par contre, j’aimerais faire disparaître les plis du dos sur les cuisses, si quelqu’un ou quelqu’une a la solution, you’ll make my day!

  • Il faut donc que je reprenne mon patron de base :
  • en rétrécissant le bas du pantalon : ici rétréci de 2 cm en bas des jambes
  • en le raccourcissant de 3 cm : ce qu’il est ici suite à une erreur de calcul du revers
  • en remontant les fausses poches du dos : je ne voulais pas que ça tombe sur les pinces, mais là c’est trop bas

Il faut que je m’essaie aussi au patron de base du corsage!