Garde-robe de base

Cette charmante petite Loa était toute nue. Comme tout le monde au moment de sa naissance, c’est sûr…
Il lui fallait quand même quelques vêtements, la pauvrette. Les patrons des vêtements sont sur la même page que ceux de la poupée, chez L’Armoire aux nounours.

Première pièce du trousseau demandée par ma tifille : une chemise de nuit.
Et pour preuve qu’elle a des fois raison de ne douter de rien, c’était chose faite le soir-même…

Puis des dessous

Puis un chemisier et une robe

Et puis un pantalon pour aller aussi avec son chemisier

Et je me suis souvenue que j’avais fait des chaussures trop petites pour son autre poupée. Bingo, elles vont nickel à Loa!

Sa tenue d’aujourd’hui
Elle a encore besoin d’un manteau, d’une robe à manches longues…
C’est toujours un travail d’équipe : ma tifille coupe les patrons et je me charge du reste 🙂

A 4 mains

En allant me balader dans la blog, je suis tombée chez Tout faire à mon enfant, un blog qui regroupe une foule de tutos de créas destinées aux enfants.
Et de là, j’ai atterri sur le tuto de poupée de voyage de L’armoire aux Nounours, qui m’a tout de suite séduite. Et ma tifille, je vous en cause même pas…

Du coup, activité mère-fille cet aprem, elle au bourrage et au dessin du visage, moi à la couture et à la broderie.
Et aux cheveux. J’ai suivi le tuto de chevelure de Graines de Carotte, nickel.

Elle s’appelle Loa, et c’est vraiment une mignonne petite poupée, qui dort en ce moment même avec ma tifille.

Oh les beaux cheveux! (« Je pourrai même lui faire des couettes! »)
« Maman, tu pourras faire une chemise de nuit à ma poupée?
– Hummmm……
– Oui mais pendant la nuit, t’as le temps de coudre. »

Y en a vraiment qui doutent de rien 🙂

3 générations rhabillées

Une robe et un fute pour un des bébés de ma tifille. Patrons tirés du livre de Carole Atzu.
Les patrons sont pour des poupées de 30 cm, mais celle-ci fait 40 cm.

Et pour ma tifille un ensemble haut-sarouel.
Sarouel patron maison, haut je sais plus d’où. Le haut est vert anis en réalité.


Et pour moi, une tunique burda, que j’avais déjà faite l’année dernière. Je suis pas super convaincue.
La photo est un peu bancale, mais c’est ma tifille qui la prise 🙂
Tous les tissus et rubans du marché.

Deni-i-se, y faut que j’te dise…

Faut que j’te dise merci, ma chère Denise!
Denise c’est mon super set d’aiguilles, qui m’a bien facilité la vie (malheureusement au 4e bonnet, des fois j’ai rien dans la tête). J’étais un peu sceptique au début, mais depuis que je les ai essayées, j’adore tricoter avec ces aiguilles, elles sont super confortables.
Bon voilà, c’était une petite séance de pub, mais quelle idée et quelle conception de génie, cette Denise!

J’avais très envie de tricoter un bonnet péruvien pour mon mari chéri, alors comme d’hab, j’ai cherché, cherché, cherché…
Finalement, je suis tombée sur 3 modèles qui me plaisaient bien par leur conception :
le bonnet péruvien adulte mixte
le bonnet Pérou chez Precilia Correia
le chullo de tricofolk

J’ai fait une adaptation du premier(le rabat ça me plaisait pas), mais ça faisait trop « oreilles de cocker » (les fils pas rentrés donc pas pris en photo).
Et pis j’ai réfléchi au bonnet que je voulais et j’ai mixé les 3 modèles : je l’ai tricoté en partant du haut comme celui de Tricofolk(moins de fils à rentrer, et c’est plus cool de terminer des mailles que de les monter entre les oreillettes), j’ai suivi les diminutions du bonnet mixte (sauf que j’ai augmenté), et j’ai pris les oreillettes toutes mimi du bonnet Pérou.
Résultat : il est comme j’espérais! Et bien juste à sa taille en plus 🙂

Comme j’étais dans les bonnets qui tiennent bien chaud aux oreilles, fallait que j’en fasse un pour ma tifille.
Elle a vu et tout de suite voulu celui-ci.
Bon, j’ai traduit cahin-caha, tout en réfléchissant à comment simplifier, les oreilles reprises sur le haut du bonnet ça me disait trop rien.
J’ai fait hyper simple, et sans couture : commencé par le haut avec le montage des mailles en magic cast on, vraiment magique! Tricoté avec une aiguille circulaire, avec les oreillettes pointues aussi. Je l’adore, et elle encore plus.
Normal, c’est un bonnet roux, comme son chat.

Evidemment, elle en a voulu un pour son bébé…

Dernier bonnet, le mien. C’est le bibi fantaisie de Tricofolk, trop beau.
Tricoté aussi en aiguilles circulaires, et là j’ai respecté toutes les indications (sauf le nombre de mailles).
Ici porté par ma tifille.



Et pour finir, il a quand même fallu finir d’habiller ce pauvre bébé tout nu.
J’ai pris le courage de faire les boutonnières et coudre les boutons
mais il lui fallait aussi une culotte, c’est un bébé très pudique, nan mais qu’est-ce que vous croyez?J’ai toute une liste de fringues à lui faire, y compris des déguisements…

Chaussettes!

Il y a quelques temps déjà, j’ai eu envie de tricoter des chaussettes. J’en avais déjà fait une paire pour ma tifille, sur 5 aiguilles, ce que je trouve pas très pratique. Alors j’ai cherché des modèles et des techniques sur le net.
La technique pour tricoter en rond sur 2 aiguilles de Moutons et compagnie m’a séduite tout d’abord. Et ça marche!!!
Mais l’inconvénient pour moi : je tricote beaucoup moins vite que d’habitude et j’ai un peu merdé pour le talon.

Je me suis alors tournée vers la méthode de tricot en rond sur 2 aiguilles circulaires de Tricot sous zéro, qui me convenait bien mieux au niveau de la rapidité de tricot. Mais j’avais tendance à m’emmèler dans les cables des aiguilles circulaires.

Et puis j’ai découvert la technique qui me convient parfaitement bien, celle du magic loop, qui est vraiment magique! Je fais maintenant tous mes tricots en rond avec cette cette technique.
Le magic loop, c’est ultra simple, c’est expliqué en vidéo ici et chez KnittingHelp (cliquer sur Magic Loop Knitting). C’est aussi expliqué en français et en photos chez les Tricots de Mag.


Ma première paire de chaussettes, réalisées avec cette technique et les explications des chaussettes thermiques, de Tricotons « In french », qui m’ont démystifié la partie talon. (Il y a aussi le tuto en photos de Kryssalyd’s Laboratory)
Je les ai faites en cadeau de Nowel pour quelqu’un qui ne supporte plus les chaussettes qui serrent aux mollets. Et elles lui vont très bien, j’ai presque fini ma 2e paire pour lui.

Et quand mon fiston m’a vue tricoter des chaussettes, il m’a demandé direct une paire de grosses chaussettes chaudes pour lui. J’ai donc testé ma 1ère paire en free style, sans explications, avec juste ce que j’avais appris des chaussettes thermiques.

Et la dernière paire que j’ai faite, elle est pour moi, avec un fil qui change de couleurs de chez BDF. J’adore le côté « même laine mais chaussettes différentes ».

Elles me vont nickel 🙂

Et comme je suis dans les chaussettes, j’ai fait des chaussons pour le bébé de ma tifille (commande passée hier). Je les ai faits au crochet, c’est beaucoup plus rapide.
Sa brassière était un essai de brassière pour prémas, plus que 3 boutons à mettre.
Et faut aussi que je lui fasse une couche lavable (c’est un bébé qui fait pipi) et un pantalon, la pauvrette était toute nue…

Pour ma tifille (+ tuto de mitaines)

Au départ j’avais prévu de les faire avec froufrous et pouce. Froufrous comme là.
Mais à l’essai, elle aime pas (quand même quelques heures de boulot à tâtonner, faire, défaire, refaire, etc.)

Elle préfère avec cette petite bordure toute simple et un papillon qui vient de chez Odile.
Après avoir cherché des points, j’en ai trouvé plusieurs intéressants, chez Abracadafil et Tricotin.
Après un long échantillon des points que j’avais sélectionnés (genre de la taille d’une petite écharpe), j’ai choisi les côtes souples, originales et d’une bonne tenue.
Le fini des mitaines n’y ressemble pas, tout simplement parce que ma tifille a choisi l’envers comme plus beau côté 🙂


Côtes souples : Nombre de mailles divisibles par 3, plus lisières
Rang 1 et tous les rgs impairs – * 1 maille endroit,  1 maille endroit sans la laisser tomber de l’aiguille. Passer le fil par devant, pour tricoter ensemble à l’envers, le brin de la maille non tombée et la maille suivante. Ramener le fil derrière.*
Rang 2 et tous les rgs pairs – envers


Pour des mitaines taille 5 ans- 5 ans 1/2, c’est très simple :
Laine 3,5 (ici, Barisienne de bdf) : 26 mailles en côtes souples = 15cm

Monter 26 m., faire 8 rgs en côtes 1/1 et continuer en côtes souples, avec 1 m. lisière de chaque côté.
A 12,5 cm de hauteur totale, rabattre souplement.
Coudre le côté : 5,5 cm à partir du haut des côtes 1/1, laisser une fente de 4 cm pour le pouce, coudre les 3 cm qui restent en bas.

Bon, on a une mitaine déjà complète si on veut s’arrêter là.

Pour le pouce, j’ai pris une laine plus fine, qui se tricote en 2,5 – 3.

Légende des abréviations :

ml : maille en l’air
ms : maille serrée
db : demie-bride
b : bride
2 ms ens : crocheter 2 ms ens : piquer le crochet dans la maille, ramener le fil, piquer dans la maille suivante, ramener le fil et le passer au travers des boucles. En schéma bien expliqué sur magic maison.
2 db ens : faire un jeté, piquer le crochet dans la maille, ramener le fil, faire un jeté, piquer dans la maille suivante, ramener le fil, faire un jeté et ramener le fil à travers toutes les boucles.
2 b ens : très bien expliqué avec schéma, toujours sur magic maison

rg 1 : Commencer à la couture du bas de la mitaine (jonction entre le pouce et l’index) : 4 ms, 1 db, 2 db ensemble, 3 X 2 b ens. On arrive à l’autre couture.
Faire la même chose inversé de l’autre côté : 3X 2 b ens., 2 db ens, 1 db, 4 ms (ou 3 suivant la place qui reste). Fermer en rond par 1 mc.

rg 2 : 2 X 2 ms ens. (ou 2 ms ens et 1 ms : au total 2 ms pour le prochain rg), 2 db ens., 3 X 2 b ens, 2 db ens., 2X 2 ms ens (ou 2ms ens et 1 ms)

rg 3 : 1 ms sur chaque m.

La bordure des mitaines : 2 ml sur 1m, une ms écrevisse (schéma, toujours de magic maison) sur la m à droite, 1 ml, 1 db dans la m de commencement, 1 ml, 1 db, 1 ms 2 m plus loin, *1 ml, 1 db 2 m plus loin, 1 ml, 1 db, 1 ml, 1 db, 1 ml, 1 ms 2 m plus loin* Répéter de * à * jusqu’à la fin, fermer avec une mc dans la m écrevisse du début.

Et dans un autre registre, une couche lavable pour le bébé de cette petite maman, qui en avait bien besoin puisqu’il fait toujours pipi au lit…