Coussins passepoilés

Après en avoir vu par-ci par-là sur la blogo, il m’en fallait dans mon salon. Dans ma caverne j’avais quelques passepoils, dans mes nuits j’avais quelques insomnies, dans mes week-end, j’avais quelques heures à perdre.

Résultat : 3 petits coussins passepoilés que j’aime beaucoup.

Le premier pour mon chéri : passepoil rose clair, chute de coton (du marché), broderie au point droitcoussin3ccoussin3bLes 2 autres : passepoil rouge, chutes (tissu offert), application machine. Le dessus est doublé dans le même tissu pour que l’application ne gondole pas.coussin2coussin2ccoussin1coussin1bComme je ne les ai pas pris en photo dès qu’ils ont été finis (genre bien repassés), ils ont vécu leur vie sous des têtes (au mieux) diverses...

Pochettes de Noël

Cette année, une partie des cadeaux de Noël étaient à nouveau faits main. Pour les jeunes filles, c’était pochettes à bijoux (et pour moi aussi, tant qu’à faire).

Cliquer sur  les photos pour les agrandir!

Après un loooong petit tour sur le net et Pinterest, j’ai fait à ma sauce. Rien que des pochettes zippées. 2 en haut pour les bracelets, 6 au milieu pour les bagues (mes plus grosses tiennent dedans, youpi) et boucles d’oreilles, et une en bas pour les colliers (ou autres)pochettes3pochettes1pochettes 2Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres…  (Simili MT, tissus de mon stock)

Quelques porte-monnaies (il en manque un violet à zip jaune citron, fait juste avant de partir), toutes avec une petite languette dorée. Chutes de simili MT.pochettes 6Et puis pour un petit Troizan, une pochette de jeu, sur le modèle de celle de Laeti. Je me suis inspirée de la forme (que je trouve géniale!), et du tapis de jeu que j’avais fait (effacé du blog, mais que je mettrai à nouveau en ligne), dont on peut voir quelques détails ici.

Dépliépochette de jeu3Un jeune roi se délassait au bord d’un lac, assis sur son trône.   Mais, qui est caché derrière le buisson?pochette de jeu4pochette de jeu5Arg, une sorcière!!! Prend garde à toi jeune roi!pochette de jeu6Ouf, un champion vient te sauver!pochette de jeu7Va-t-en sorcière! Ou tu vas goûter de mon épée!pochette de jeu10pochette de jeu9Allez, assez joué, tout le monde au lit!pochette de jeu11Bonne nuit et à bientôt!pochette de jeu12pochette de jeu13On zippe, on replie, on velcrote (ouh le beau mot!) et on range, jusqu’à la prochaine aventure…pochette de jeu2pochette de jeu1

Tawashis un jour, tawashis toujours

Encore et encore et encore, surtout avec de la laine en double ou de la grosse laine.
Mon modèle préféré depuis que je l’ai vu : le sunny spread d’Ellen Gormley, traduit en français par Marjorie Barry-Vila (pdf) et mis en diagramme chez les grannymaniaques par la  Marmotte.

Ma collec : celui-ci fait en plusieurs exemplaires pour finir ma laine et pour offrir (je suis très prosélyte avec les tawashis).

la mini collec pour la vaisselle et autres. celui du milieu est un essai, j’aime bien la forme que ça lui fait.

un autre essai perso avec la technique des brides en relief

Et puis j’avais acheté de la laine (toujours acrylique) au marché il y a quelques années, à un prix défiant toute concurrence. Seul hic : il n’y avait que 3 pelotes de 100g, et à peine arrivée chez moi elle ne me plaisait plus autant.

Pas grave, je l’ai gardée en espérant avoir un projet qui lui conviendrait un jour… Avec 1 pelote, je peux faire ces 3 tawashis. J’aime bien celui du milieu; je suis allée jusqu’au bout de la pelote, je lui trouve la forme d’un coquillage. Celui de droite est humide, car utilisé avant la photo. Aussi efficace que les autres.

J’en fais encore, ça me délasse 🙂   Et pendant ce temps, mon gilet granny manadala attend  la fin de ses manches..

Tawashis II, le retour

Convertie je vous dit! En plus c’est relax comme activité.

Du coup j’en ai fait d’autres, toujours en acrylique, avec ma laine corail (commandée sur le net en la voyant orange), que je savais pas quoi en faire.  Pour des essais de tawashis, elle est parfaite!

Essai de la 2 sided spiral de Sara Delanay aka ChickenBetty, à ma sauce, parce que j’ai dû faire plus de spirales qu’elle pour fermer mon rond (qui n’est d’ailleurs pas plat), que je ne l’ai pas fait réversible et que j’ai zappé le tour.

Elle me plaît bien quand même, et comme j’ai crocheté avec la laine en double, elle est bien grosse, donc pliable.

J’ai enchaîné avec un autre, carré, prenant pour base le super tuto de diagonales au crochet de Mam’zelle Flo, en le mixant avec la technique d’écaille du poisson (un picot de 3 ml sur la 2e bride du groupe de 4 brides). J’aime vraiment bien le rendu. Toujours avec la laine en double.

Et pour finir, un autre carré, en ms., avec une technique que je voulais tester, des rayures en relief. Bicolore. Je sais, le blanc n’est pas la couleur idéale pour des lavettes, mais c’est la laine qui m’est tombée sous la main à ce moment.

Tawashis : conquise et convertie (et D13 en retard)

Tout est parti d’un lien envoyé par ma copine noroc. Un lien vers chez Maman Fée du Crochet. De chez elle j’ai atterri chez Anne de Rodegain, qui fait aussi ses tawashis.

Du coup, j’ai eu une furieuse envie d’essayer. j’en avais entendu parler il y a quelques années, et j’avais même téléchargé quelques modèles gratuits, bientôt oubliés. Ce sont ces deux articles d’utilisatrices qui m’ont vraiment motivée, et la curiosité de savoir si ça marchait si bien que ça. La galerie des autres superstitieuses est ici.

Donc, à leur manière, ma première, la pomme dauphine (dixit une Grabote), avec le patron gratuit de Pierrot, et le super tuto de Non. C’est du crochet!

Aussitôt fini, aussitôt essayé. Et ben ça marche!!! Très très bien, même!

 

Alors hop, celui qui est présenté comme le spécial vaisselle, crocheté en rond.

Sa forme gant de toilette est géniale, mais je trouve que les trous-trous c’est bof.

Du coup je me suis attaquée au poisson, (cliquer sur la photo pour accéder au patron). D’une seule couleur pour ma version, et j’ai pas tout compris le dernier rang blanc sur le modèle, du coup j’ai laissé comme ça. Et j’ai fait un rang de motif en plus (pas nécessaire…).

Je l’adore! Je l’ai essayé dans la salle-de-bain, il est aussi bluffant que les autres.

Conclusion : voilà une collec qui commence, en plus d’être une excellente idée de cadeaux, en plus d’être un excellent moyen de finir les restes de pelotes.

 

Et comme il me tardait vraiment, j’ai commencé mon gilet granny mandala, youpi! Bien loin des emmanchures pour l’instant, mais ça viendra. Je me suis inspirée du tuto de Crochet with Raymond (je préfère les groupes de 3 brides), en le modifiant pour que ça fasse un rond pas trop ondulé pour le départ.

D13 : pour la maison

Pour une fois, mon D13 était prêt à l’avance (3 jours, quand même).
C’est une idée qui me trotte dans la tête depuis juste un an ou 2 :  après avoir vu certaines crocheteuses habiller les tuyaux de leur cuisine ou d’autres choses (désolée, ces liens sont perdus depuis longtemps), j’avais envie d’un petit clin d’oeil du même genre chez moi. 
Et le D13 de ce mois-ci m’en a donné l’occasion, youpi!

Mon choix s’est vite porté sur un bête cache je-sais-pas-quoi blanc.
D’accord, blanc sur blanc c’est parfait pour ce genre de chose, ça reste très discret, sauf qu’un arc-en-ciel, c’est mieux!
1er habillage, avec un granny square tout ce qu’il y a de plus classique
Mais damned, les vis se voient à travers les trous-trous. Et je trouve le vert trop pâle.

2e essai hier soir, un granny sans trou-trou
avec le vert comme j’aime

Pour voir ce qu’on fait les autres superstitieuses c’est par-là!

Modèle de base : haut

Pour aller avec ses futaux, je voulais un haut à manches longues sur-mesure aussi.
Je suis partie d’un patron du fait main de novembre 2009, en faisant bien sûr un modèle d’essai.
Tissu Ines Tissu, près de Troyes.

Je trouvais (et elle aussi), la largeur des bras trop juste, limite serrée, tout comme la largeur sur les hanches. Et l’emmanchure trop juste. Et l’encolure trop large.

Du coup, j’ai refait tout le patron : bras plus larges mais pas trop, taille, hanches, emmanchures et haut des manches redessinés, encolure rétrécie. 
CQFD, un patron fait maison, du coup.
Et je me suis lâchée dans le beau tissu (du marché).
Exactement comme je voulais 🙂

Et pis une petite chose faite depuis longtemps, la première que j’ai cousue à mon retour de vacances : un coussin comme ceux de Bobines à Myrabelle, mais beaucoup, beaucoup moins beau que les siens que je surkiffe. Alors le mien, il est resté avec sa petite ouverture pour le rembourrage ouverte jusqu’à aujourd’hui, tellement j’étais déçue (mais déterminée à recommencer!). Il plaît quand même à certain(e)s qui le trouvent trop confortable.
La prochaine fois, j’essaie en coupant le patron marges de coutures comprises…

Mais pour l’instant, ce qui me tente c’est ce gilet, dont Gigi donne le tuto en français.

Une nappe qui ne glisse pas

Toute petite chose, mais qui simplifie bien la vie, la toile cirée qui ne glisse pas sur la table.
J’ai vu le tuto chez une blogueuse de lange anglo-saxonne, mais je ne sais plus du tout où. je mettrai le lien si je le retrouve…

Comble de chance, la table mesure 1 m de diamètre 🙂
J’avais un carré de toile cirée de 1,40 m de côté. J’ai tracé le rond de la table dans un coin et coupé des bandes de 20 cm dans la toile restante.
Pour calculer la longueur de bande nécessaire : 
1 m X 3,14 = 3,14 m de bande + les valeurs de couture
.
Un petit schéma :

Nouveau salon

Mon gros chantier des vacances : recouvrir les coussins et accoudoirs amovibles d’un salon.
Au départ, des canapés et un fauteuil encore très confortables mais très défraichis, avec même des trous de morsures de lapin dans le fauteuil…

Après un vraiment gros boulot, un nouveau salon!
Les grannys épinglés sous les coussins du petit canapé, c’est un essai, pour voir. Selon l’excellent tuto de Stéphaniebricole.

la couleur du fauteuil est plus comme ça
 J’espère qu’il restera du tissu en magasin pour faire le tour, du coup ça m’a donnée envie…

Et bien, chantez maintenant!

Après la fête orange, la fête sur le thème de la musique…
Pour ma fille, j’ai tout de suite pensé à une robe piano, je pensais faire les touches en bas de la robe, mais entre-temps j’ai vu ma bs qui m’a proposé une autre version, celle que j’ai faite au final (la prochaine, pour wam,  avec les touches en bas).

Même patron perso que pour cette robe.

Sans les ourlets 



portée


Donc je voulais me faire la robe assortie, jusqu’à ce que choisisse une autre idée… Une copine m’a prêté une de ses tuniques, et je suis partie de cette base, en la modifiant pour en faire une tunique-accordéon.
Les petits plis du dos sont maintenus par une couture verticale (enfin, plus ou moins…)

Et vite fait avant la fête, une D revisitée, pour une fleur parmi les fleurs 😉 (private joke)
J’ai juste posé le patron sur le tissu, à quelques cm de la pliure, et comme l’encolure et la tunique étaient trop larges, j’ai fait un pli creux cousu sur environ 25 cm.


J’étais aussi chargée de faire la boîte à enveloppes. J’ai bénéficié d’une aide hautement appréciable (et appréciée!) sur ce coup-la. L’idée d’un bandonéon lui est venue tout de suite, et c’est elle qui a magouillé les photos trouvées sur le net pour les mettre aux dimensions de la boîte, et fait en sorte que tout raccorde.
Je trouve le résultat bluffant!


Et la carte-carnet où chacun a pu mettre un mot.
La couverture avec la partition qui va bien
et les pages intérieures en papier musique
J’en ai fait une autre, de boîte, mais j’ai complètement oublié de la prendre en photo…