Cadeaux d’anniv : ensemble de petit cuisinier et lingettes lavables avec pochons

Pour les 2 derniers anniv que nous avions à fêter, j’ai eu envie de faire de faire des ensembles zéro déchet, dans la mesure du possible.

Pour notre Deuxans, un ensemble de cuisinier. Je n’ai pas ce jeune homme sous la main, aussi il m’était difficile de faire du sur-mesure. J’ai été ravie de trouver des tutos sur le net, notamment celui de Laisse Luciefer, vraiment super.

J’ai choisi une chute de tissu de mon stock, et j’adore le rendu. J’ai centré le tablier sur l’ourson et fait en sorte que le cœur soit entier. Dans la bande qui me restait sur le côté, j’ai coupé les 2 maniques. Et puis j’ai eu envie de compléter avec 2 torchons de vaisselle (coupés dans un torchon) et 2 tawashis (il n’est jamais trop tôt pour s’y mettre).

Le matelassage des maniques suit les dessins. Les 2 tawashis sont petits et crochetés en une seule épaisseur pour être plus souples pour ses petites mains.

Deuxième cadeau, des lingettes lavables et leur pochon, + un sac à lingettes sales (qui m’a aussi servi d’emballage cadeau).

Étape 1 : couper les lingettes : une face dans une chute de velours éponge, l’autre face dans de la flanelle de coton. Vive le cutter rotatif!

Étape 2 : piquer à la chaîne, sur une diagonale de chaque lingette, pour solidariser les 2 épaisseur.

Étape 3 : surjeter les 4 côtés de chaque lingette

Étape 4 : rentrer les fils. Et voilà!

Le pochon est une boîte en tissu qu’on peut fermer par des chaînettes passées dans une coulisse.

Pour la pochette de lavage, j’ai coupé dans un gilet qui devait partir à la poubelle et que j’ai récupéré.

Défi du 23 conjurer le sort : des cœurs et autres petites choses

Ce 23 j’ai fait diverses petites choses, commencées après minuit…

Déjà ce que je projetais de faire, un tawacœur pour une personne chère à mon cœur rencontrée un des pires jours de nos vies. Aussitôt se sont noués les liens du cœur. Ensuite avec sa famille proche, une extension de la nôtre maintenant.

Un couleur pour chacune

Et puis un truc (dont je ne connais plus le nom) pour sortir les plats du four sans se brûler. Un modèle repris d’un cadeau qu’une amie m’avait fait il y a bien longtemps. Plus qu’à faire les maniques…

Les faces sont en coton teint (récup), avec 2 couches de laine bouillie à l’intérieur (chutes d’un manteau). À tester pour voir si c’est bien isolant.

Et puis hier soir et cette nuit j’ai fait quelques charlottes à pots de yaourts et de crèmes.

Tissu du dessus : coton enduit Mondial Tissu, doublé de coton (récup).

Finalement c’est pas si mal pour un 23…

<3 depuis toujours et pour toujours.

Un blouson dans un blouson

Il était une fois, une pauvre petite grande fille qui rêvait d’avoir le même blouson que sa copine. Un blouson noir, avec une capuche, des poches plaquées, et surtout, de la fourrure autour de sa capuche.

Pas ce genre de tissu chez oim, mais des graaands blousons noirs, dont un sans capuche, avec la fermeture éclair pétée. Bien trop grands pour ma fillette, jugez plutôtblouson récup 2013_23okEt encore, ce blouson en est un plus petit que celui utilisé (et il a une capuche).

Brèfle, comme dirait Béru, il me fallait caser un petit blouson dans un grand. Les mesures du blouson tant convoité correspondant exactement à un blouson Ottobre taille 153, le patron fut décalqué au plus vite.

Et c’est là que commença la grosse galère de ce qui me semblait (au départ) une promenade de santé. Il me fallut découdre toutes les pièces du grand blouson, couper tous les fils d’une broderie qui solidarisait l’extérieur et la doublure ouatinée, découdre les pièces de la doublure, caser les pièces du patron (y compris la capuche), en les coupant quelquefois pour que tout tienne (bas des manches, haut d’un devant, faut du dos). Et puis bien placer les devant pour récupérer les poches du blouson d’origine. Il ne resta que quelques toutes petites chutes!

Pour la fourrure, abracadabra, je farfouillai dans ma malle à chutes de fourrure et elle jeta immédiatement son dévolu sur une imitation panthère. Et sur de la moumoute brune pour l’intérieur de la capuche.blouson récup 2013_16okblouson récup 2013_08okblouson récup 2013_13okblouson récup 2013dosok

Quelques détails : empiècement du dosblouson récup 2013_20ok

les poches, immenses à l’origine, et que j’ai cousues un peu en haut pour les adapter à sa menotteblouson récup 2013_19okle blouson vu de l’intérieur, la doublure récupérée (avec la bande qui sépare la partie haute et la partie basse décousue et recousue), avec même la poche intérieure d’origine. blouson récup 2013_24ok;La doublure de la capuche

blouson récup 2013_25okComment ça y a des poils de chat?

La photo avant-après

blouson avt aprèsIls vécurent heureux jusqu’à la fin de leur jours, jusqu’à ce quelle grandisse encore…

Et voilà une fillette ravie, qui adOOooooore son nouveau blouson, encore plus beau que celui de sa copine (youhou!).

 

Recyclage caleçons

Deux nouveaux caleçons pour un jeune homme, coupés dans une housse de traversin. Mon défi personnel était de faire tenir les deux dans une seule housse, sans rien changer au patron. 
Possible en cousant l’élastique à l’intérieur et non dans une coulisse.
Bien sûr avec un élastique spécial caleçon, jamais trouvé en mercerie. 
Youpi ça marche aussi avec l’élastique en bon état d’un caleçon foutu.
Pour le 2e caleçon, j’ai utilisé un bout d’un super cadeau qu’on m’a fait le we dernier : des rouleaux d’élastique à caleçon!
(cousu sur l’envers, pasque rouge c’est quand même plus beau que bleu)
Patron repris d’un vieux caleçon très confortable et très rapide à faire (un seul morceau placé sur la pliure du tissu), et agrandi (c’était l’autre défi). 
Tissu : housse de traversin.
Manque le crash test au niveau du confort.