Les sacs Biquette

Ça fait un moment que je cogite sur un sac de courses pliable et rangeable dans une petite pochette. Enfin, quand je dis cogite, c’est plutôt procrastine qu’il faut lire….

Et puis récemment, je suis tombée sur les patron et tuto réalisés par la kréatriss Biquette. Ni une ni deux, j’ai imprimé les patrons et fait un sort à un de mes coupons (une de mes résolutions de 2018 est de déstocker au maximum). Coton imprimé du marché d’il y a très très longtemps.Alors oui, on voit bien que je me suis gourée quand j’ai assemblé les anses du petit sac, mais comme j’avais déjà décousu pour cause d’anse tortillé (j’ai voulu essayer la première méthode d’assemblage, finalement pas plus simple que la 2e je trouve), et que j’avais surpiqué, je n’ai pas voulu redéfaire encore une fois. Et puis tout mon petit barda tient dedans…

C’est un petit sac ultra mignon, que j’ai utilisé le lendemain même, pour transporter mon repas. J’adore le fait que la pochette soit pressionnée sur la parementure (j’ai fait traverser la pression, pour plus de solidité). Je rajouterai une pression en vis-à-vis pour que rien ne se sauve dans mon grand sac qui transporte le petit sac.Dans la foulée j’ai cousu le grand modèle, et j’en ai coupé un autre, mais avec des anses plus longues, pour le porter sur l’épaule. J’ai ajouté 11 cm (je me suis inspiré d’un sac que j’ai déjà), mais c’est un peu juste, la prochaine fois j’ajouterai 13 ou 14 cm.Je n’avais plus assez de tissu dans mon coupon, j’ai coupé la parementure dans un autre, et ma foi, ce n’est pas si mal.Merci Biquette!

Jupe droite défi basique V2

Et oui, V2…

Juste un truc : avec une sinusite, NE JAMAIS CALCULER DE TETE. Parce quand tu as une sinusite, 106 : 2 = 58 (et oui), et ta jupe elle est super trop large…

Donc après ma déconvenue de la jupe trop large faite pour le défi basique de Viou, j’en ai patroné une autre, en posant les divisions pour être bien sûre cette fois-ci. Et j’ai trouvé ce résultat incroyable : 106 : 2 = 53.

Résultat : ma nouvelle jupe me plaît énormément, et j’ai le patron qui va bien. Il faut juste que je creuse le devant de 1,5 cm pour qu’elle tombe encore mieux.

Avec un haut cousu il y a quelques années, patron Burda je crois, tissu du marché.jupe arum 10jupe arum 11jupe arum 12jupe arum 14Avec ma belle Arum bleue à pois blancs (j’adore le rendu) (et j’adore l’arum)jupe arum 18jupe arum 16jupe arum 20

Défi des basiques épisode 1.

Ma copine Viou a lancé un défi bimensuel  : le fi des basiques.

Elle s’est fait un jean sublime, je me suis contentée d’une jupe droite et d’un haut Arum.

Mes photos sont complètement pourries (tél portable). J’espère en refaire des mieux demain.

Le haut donc,  est une Arum cousue dans un tissu fluide (viscose?) acheté à une copine de couture qui se débarrassait de quelques uns de ses coupons. Comme le coupon ne faisais qu’1,5m, je trouve la tunique trop petite pour la porter sur un leggings.

La jupe est mon modèle de base selon la méthode mode pour Lol et d’autres trouvées sur le net. Je ne sais pas comment j’ai fait mon compte, mais elle était bien trop large (2 cm rabotés de chaque côté, et elle est encore bien large) (d’ailleurs en voyant les photos portées avec la tunique, je me rends compte qu’elle est encore bien trop large et que j’aurais carrément pu zapper la fente arrière).jupe arum 6jupe arum 5jupe 5jupe 2jupe 3jupe 4jupe 74 pinces devant et 4 pinces dos, une parementure en haut, une fe non invisible. Le haut noir et date d’il y a quelques années, quand j’étais bien plus mince (il m’allait un peu large). C’est aussi un basique.

Arum de Deer and Doe, taille 42, tissu fluide d’un coupon (bleu à tout petits pois blancs); jupe sur mesure (!) tergal du marché; t-sh manches longues tissu du marché, patron burda il me semble, taille 36.

Je cris que je vais découdre parementure et ourlet et raboter encore un peu les côtés. Et refaire un patron…

J’veux du cuir

Je viens de récupérer mon blog, indisponible régulièrement pour cause de piratage chez l’hébergeur. J’espère qu’il est revenu pour de bon cette fois, c’est vraiment fatiguant ces suspensions.

En allant chez Biquette, je suis tombée sur une expérience qu’elle a faite en comparant certains patrons M comme Marie avec un japonais et un allemand (Burda de mon coeur) : ici, ici, ici et ici. J’ai été impressionnée par son travail et sa rigueur, qui confirme ce Hachis parementure avait déjà remarqué et TDC ironisé.

Saki et Tasticottine ont également écrit un article sur le sujet, mieux que je ne saurais le faire, et une conversation est en cours sur T&N. Je sais que ça fait beaucoup de liens à consulter (et beaucoup de commentaires), mais je suis viscéralement convaincue que la connaissance d’une situation peut amener du changement positif. Et que l’honnêteté est nécessaire (m’est nécessaire)…

Sinon, j’ai beaucoup cousu, mes cadeaux de Noël et quelques hauts pour ma fille. Malheureusement (pour moi), je n’ai pas pris le temps de tout prendre en photo… Seulement un portefeuille et 2 porte-clés.

Cette année j’ai furieusement eu envie de coudre du cuir. Le point de départ a été la lente agonie de la sacoche de mon mari, qui n’en finissait pas de mourir. J’ai commandé les cuirs chez Stock cuir. je voulais du noir, et j’ai craqué aussi pour des chutes de couleurs, dans lesquelles j’ai cousu des porte-monnaie et des porte-clés. Commande très satisfaisante!

Tout orange, pour une foldingue d’orange. Le portefeuille correspond exactement à ce qu’elle voulait, j’ai fait le patron à partir de ses préférences et de ce dont elle avait besoin comme rangements.2 orange

3 orange1 orangeLe porte-clés. Modèle trouvé sur Pinterest et adapté à mes mesures. Vive les pressions Kam!

5 orange 4 orange

La destinataire est ravie de ses cadeaux. J’avais pris de photos pour faire un tuto, mais mon apn déconnait et beaucoup sont très floues.

Le mien, en rouge. Et oui, j’ai crocheté un petit étui pour mes clés, comme ça je les reconnais facilement.1 rouge  2 rouge

J’espère récupérer quelques photos de mes cadeaux de Noël, surtout qu’ils ont été faits avec ma nouvelle mac qui a 2 abécédaires (et des boutonnières automatiques!). C’est le grand amour, entre elle et moi 🙂

Sinon j’ai fait une toile de la Bruyère à ma grandefille, et opéré un rallongement de buste et un ajustement petite poitrine dont je suis très fière. En remerciant mille fois Sandra, qui a fait un SAL fantastique!

Sac coccinelle

Je voulais faire un cadeau spécial à une personne spéciale, qui aime les porte-bonheur et les coccinelles.

Le tissu et la mercerie ont été achetés sur place. patron maison, après bien des tâtonnements.1b3

Le rabat cache un zip4

Il y a plusieurs poches à l’intérieur6

Et dans les chutes, il y avait de quoi faire un petit porte-monnaie. Broderie machine.9

Tout ça date d’octobre 2013, mais j’avais égaré les photos….

Big up à toi Eleonore…

… créatrice du fabuleux Plantain, déclinable de mille et une manières et toujours so top.

Après ma première plantinette, j’avais une furieuse envie de m’en faire d’autres.

La première, dans un jersey lycra acheté il y a quelques années à MT, et que je n’aimais plus vraiment… Après quelques galères pour placer toutes les pièces (les manches perpendiculaires à la lisière, dont une avec une couture au milieu).Verdict : je l’adore! rouge2rouge3avec un petit gilet du même patron (youhou!)rouge4et avec un legging, c’est bien aussirouge1rouge6

Du coup, en revenant du grand marché aux tissus, j’en ai fait une autre, en prenant le tissu dans l’autre sens pour avoir les rayures verticales. Je suis carrément in love (je suis parfaitement bilingue et j’assume ;-))verte3bverte1verte6verte8et avec un autre gilet, vite fait bien fait, que j’adore aussi (jersey du marché, bande de récup d’un haut de ma fillette). Pression Kam coeur 🙂verte10verte9Bref, je suis hyper contente d’avoir une mini nouvelle garde-robe (3 pièces faites avec le patron du Plantain quand même).

Sac et pochette

J’avais 2 petits cadeaux à faire. Un dont j’avais une idée très précise, et un autre que j’ai trouvé en farfouillant sur le net.

Je l’ai trouvé dans les tutos des grannymaniaques, la pochette de Vendula Maderska, explications traduites en français par Lilly Chouquette.

Ma version de cette pochette, arc-en-ciel. Doublée en noir pour que tout ce qui rentre dedans ne se sauve pas.

pochette-entier.jpg

pochette-gros-plan.jpg

pochette-fond.jpg

J’avais une idée très précises de mon 2e cadeau, mais j’ai quand même cogité jusqu’au dernier moment.

En simili cuire MT, polaire et laine acrylique.

Tour des yeux en laine ou pas? (technique vue chez Koke : le site Koke design, sa page FB : koke aleksandra)

sac-chat-essai1.jpg

sac-chat-essai2.jpg

Finalement ça sera la laine servira juste pour les moustaches.

sac-chat-entier.jpg

sac-chat-gros-plan.jpg

Paint.net est mon nouvel ami :-)

sac-chat-montage4okok.jpg

Le premier d’une petite collec je pense, j’ai déjà du simili violet qui piaffe d’impatience, tout comme ma fillette.

Le truc super :  le simili, que j’avais depuis quelques temps, était tout froissé. Un petit tour sur le net plus tard, je l’ai repassé sur l’envers avec une pattemouille, à fer chaud. C’est très très efficace!

Tawashis : conquise et convertie (et D13 en retard)

Tout est parti d’un lien envoyé par ma copine noroc. Un lien vers chez Maman Fée du Crochet. De chez elle j’ai atterri chez Anne de Rodegain, qui fait aussi ses tawashis.

Du coup, j’ai eu une furieuse envie d’essayer. j’en avais entendu parler il y a quelques années, et j’avais même téléchargé quelques modèles gratuits, bientôt oubliés. Ce sont ces deux articles d’utilisatrices qui m’ont vraiment motivée, et la curiosité de savoir si ça marchait si bien que ça. La galerie des autres superstitieuses est ici.

Donc, à leur manière, ma première, la pomme dauphine (dixit une Grabote), avec le patron gratuit de Pierrot, et le super tuto de Non. C’est du crochet!

Aussitôt fini, aussitôt essayé. Et ben ça marche!!! Très très bien, même!

 

Alors hop, celui qui est présenté comme le spécial vaisselle, crocheté en rond.

Sa forme gant de toilette est géniale, mais je trouve que les trous-trous c’est bof.

Du coup je me suis attaquée au poisson, (cliquer sur la photo pour accéder au patron). D’une seule couleur pour ma version, et j’ai pas tout compris le dernier rang blanc sur le modèle, du coup j’ai laissé comme ça. Et j’ai fait un rang de motif en plus (pas nécessaire…).

Je l’adore! Je l’ai essayé dans la salle-de-bain, il est aussi bluffant que les autres.

Conclusion : voilà une collec qui commence, en plus d’être une excellente idée de cadeaux, en plus d’être un excellent moyen de finir les restes de pelotes.

 

Et comme il me tardait vraiment, j’ai commencé mon gilet granny mandala, youpi! Bien loin des emmanchures pour l’instant, mais ça viendra. Je me suis inspirée du tuto de Crochet with Raymond (je préfère les groupes de 3 brides), en le modifiant pour que ça fasse un rond pas trop ondulé pour le départ.

Concours T&N : origami et D29 : feu d’artifice

Pour inaugurer mon blog tout neuf, l’ensemble fait pour le concours T&N, qui va bien aussi pour le D29 : feu d’artifice

Comme souvent, mon idée de départ s’est transformée petit à petit jusqu’à prendre forme, et comme d’hab l’inspiration finale ne m’est venue qu’ à la toute fin du délai : j’ai cousu l’ensemble les 2 derniers jours (limite d’envoi : 26 février 23h 59, mail envoyé à 23h 44…).

Ca a été super de participer à ce concours qui a inspiré beaucoup de filles (175 participantes!), de réfléchir aux 2 pièces à ajouter à ma garde-robe, qu’elles forment un ensemble sans en former vraiment un (je me comprends :-))…

Au final j’aime vraiment bien mon ensemble. la jupe est un patron perso (que je suis fière d’avoir fait, je l’adore cette jupe) et le haut aussi, mais fortement inspiré d’un haut japonais. Mon thème était donc japonais, et plus précisément origami.

La jupe origami : une jupe trapèze avec des plis formant les plis d’un origami et les plis souples qui en découlent sur les côtés. Elle a un empiècement en jersey lycra pour le confort. Et des appliqués origamis en tissus parce que j’avais envie de couleurs.

La jupe portée avec un débardeur (patron perso aussi).

Le haut est tiré d’un modèle dont le pliage spécial fait le patron, cousu dans  une pane de velours froissé qui forme de petits plis (MT), dont j’avais fait une robe de princesse à ma fillette il y a quelques années. Ce haut se ferme par des pressions, sur lesquelles j’ai cousu des boutons à » petits plis » (tous vintages, tirés de ma collec de boutons de récup).

Le haut porté avec une autre jupe (patron perso).

Et les 2 pièces portées ensemble.

Un grand merci aux organisatrices de ce concours sur T&N!

Pour voir les créas des autres superstitieuses c’est par là.

PS. J’avais oublié de mettre les références de mes origamis!

L’étoile verte et les carrés jaune et violet viennent d’un Magic patch consacré aux pliages de tissus et patchs en reliefs,  la grosse fleur du tuto de Craft passion, la « fleur » rose d’un tuto de Vick et pique et colle, et le yoyo est un yoyo avec un yoyo plus petit en guise de coeur.

Châles etc

Quand j’ai vu le châle d’Alma Chita, qui en plus en a fait un magnifique tuto, il me l’a fallu immédiatement, dont acte. 
Postulat de départ : du rouge dans toutes les fleurs
J’ai juste rajouté des petits hexagones sur les bordures pour qu’il soit plus rectiligne dans le cou.

Quand ma fillette a vu mon châle, elle a en voulu un immédiatement, dont acte.
Postulat de départ : faire tous les derniers rangs de fleurs prune. Du coup, j’ai mis des hexagones de couleurs entre les fleurs.
Elle le trouve super beau, et tant mieux, après tous ces fils rentrés…

Et pour Nono, j’avais fait un snood pour une qui aime les torsades etc., avec 5 points irlandais différents, avec nopes ou pas.
Dans la même laine que son sac et sa pochette.
Et j’en profite pour relayer l’info vue chez Mimi la bidouille : un clic pour les Restaus du coeur (10 secondes) :
  La procédure est ultra simple :
1) Allez sur le site http://www.planetevegetal.com (grossiste en légumes)     
2) cliquez sur le logo des restos du coeur , répondez à la question posée (facile!)     
3) les restos du cœur reçoivent 2 kg de légumes …