Nono part 3 (fin)

Les cadeaux simples, sans fioritures. Mais c’était la préférence des destinataires.


Un polaire, tissu du marché, patron burda de je saisplusquand. Toujours la technique des bords à cru.

Un teesh à manches longues en jersey lycra. (enfin, 2 teesh, il a aussi un jumeau plus petit)

Tissu du marché, patron Lalala 4 (A du 110 chez les JCA)

 

Une veste pour l’arrière mamie du tout petit.

Polaire réversible MT, patron fait main de jesaisplusquand.

Pour les poches, j’ai fait une pince côté endroit, coupée à ras de la couture.

 Et une tenue de sport (avec sa jumelle) : débardeur et cycliste.

Jersey lycra du marché, patrons repris sur un haut et un cycliste du commerce.

 

C’est tout pour les vieilles créas, d’autres sont en cours…

Vite fait

Pas si vite que ça, mais quand même.
Tout d’abord, j’ai traversé une période fleurs. Fleurs appliquées plus précisément.
2 robes pour oim mais pas encore prises en photo, et deux autres fillette, dont une pour ma Zouz, avec le leggings assorti.
Patrons Ottobre enfants, tissus du marché (jerseys lycra et popeline de coton pour les fleurs).
Et puis pour un musicien en herbe, un sweat.
Je voulais tenter le brin de laine autour, je suis emballée par le résultat. Facile et rapide à faire, pour un maximum d’effet.
Patron Lalala 3.
Jersey kaki du maché, tout doux à l’intérieur, et tissu enduit MT pour la guitare.
PS. du 29.12 : Pour répondre à la Souris à plumes, j’ai testé la technique vue sur les tuniques, robes etc. de la designer croate Koke, qui est ma préférée of the world. J’adore aussi les t-shirts de eh0p, évidemment (comment faire autrement?), mais Koke conçoit aussi les formes de ses vêtements et les coud, et je suis en totale admiration devant son talent et son inventivité. (je voulais la mettre en lien avant, mais évidemment je cherchais son site, puis l’énergie de le faire, et pour finir, j’ai dû m’absenter quelques jours) (la routine quoi…)

Edit du 20 décembre :gros plan sur un détail de la guitare : les petites touches (?) (aucune idée du nom) : des petits brins de laine pris dans la couture, avec un double noeud au bout.



Et l’autre robe presque pareille que celle de ma Zouz, pour la soeur du ptit gars à la gratte.



Ok, c’est un post très décousu (uhuhu), mais la vie n’est ps toujours un long fleuve tranquille, hein.

Modèle de base : haut

Pour aller avec ses futaux, je voulais un haut à manches longues sur-mesure aussi.
Je suis partie d’un patron du fait main de novembre 2009, en faisant bien sûr un modèle d’essai.
Tissu Ines Tissu, près de Troyes.

Je trouvais (et elle aussi), la largeur des bras trop juste, limite serrée, tout comme la largeur sur les hanches. Et l’emmanchure trop juste. Et l’encolure trop large.

Du coup, j’ai refait tout le patron : bras plus larges mais pas trop, taille, hanches, emmanchures et haut des manches redessinés, encolure rétrécie. 
CQFD, un patron fait maison, du coup.
Et je me suis lâchée dans le beau tissu (du marché).
Exactement comme je voulais 🙂

Et pis une petite chose faite depuis longtemps, la première que j’ai cousue à mon retour de vacances : un coussin comme ceux de Bobines à Myrabelle, mais beaucoup, beaucoup moins beau que les siens que je surkiffe. Alors le mien, il est resté avec sa petite ouverture pour le rembourrage ouverte jusqu’à aujourd’hui, tellement j’étais déçue (mais déterminée à recommencer!). Il plaît quand même à certain(e)s qui le trouvent trop confortable.
La prochaine fois, j’essaie en coupant le patron marges de coutures comprises…

Mais pour l’instant, ce qui me tente c’est ce gilet, dont Gigi donne le tuto en français.

Pour une toute petite fille

Pas d’apn ce week-end, et un ensemble à offrir hier, donc des photos faites au tel portable.
Pour une toute petite fille.
Le haut est raglan, coupé dans un tissu que j’ai déjà utilisé plusieurs fois, et la jupe dans une chute de jersey lycra rouge, avec un volant en résille prune.

Une photo un peu floue mais où on voit les 2 parties séparées
Sinon j’attends le retour de mon apn pour la suite, chaussettes et caleçons.

La fille en rose

Le teesh manche longue en situation. C’est vraiment un bon plan, cette manche velcrotée et coupée à ras du plâtre .

Une nouvelle tunique, sur le même modèle que la précédente (9 du 89), avec des manches où le plâtre tient dedans. 
Tissu rose imprimé MT, tissu rouge du marché.

Une autre, toujours rose, avec les manches un peu trompettes.
Tunique vite faite, dans un jersey mal imprimé où rien n’est droit, mais qui rend pas mal quand même.
Porté avec un leggings fait pendant les vacances.

Et pis ce soir après la douche prise le plâtre tout emballé dans du film alimentaire, une chemise de nuit faite en 1/2h, toujours sur le même patron, dans un jersey fluide.


Du rose, du rose, du rose

Drôlement en avance pour le défi 13 dis donc, mais un peu obligée aussi.
Un petit coude cassé, quelques essais foireux pour faire des maillots de corps pratiques à enfiler et la bonne idée enfin trouvée.
Une manche courte (heureusement la gauche pour ma petite droitière), scratchée jusqu’à l’encolure, facile à enfiler par le bas.

Un autre pour faire bonne mesure


Et comme ça va beaucoup mieux, des tuniques qui s’enfilent facile sur le plâtre.
Une rose (une autre rose pas encore prise en photo),

Une assortie taille adulte

Duo
L’écharpe de plâtre est aussi home made…

Teesh manches longues

Pour un grand gaillard, 2 t-shirts manches longues coupés depuis une éternité et qui n’attendaient qu’un petit coup de surjeteuse.

Un emmanchures raglan, patron maison (non, il ne se tient pas comme la tour de Pise en vrai, c’est moi qui ai mal cadré dans la précipitation).

Et l’autre à manches montées, patron Burda enfant, un vieux Burda enfants, stature 128-134 (évidemment rallongé aux manches et au corps), à cette époque ils étaient complètement fous dans les largeurs, Burda…
Deux autres chantiers de terminés, c’est fête chez moi 🙂

Haut asymétrique

Du Burda de mai 2008.
J’aime beaucoup ce modèle, qui est à l’origine une veste courte zipée en diagonale, avec une capuche.
Les capuches, c’est très décoratif, mais aussi très inconfortable. Exit la capuche et le zip.

Les manches sont « spéciales », la couture tourne autour du bras et il y a des petits plis. Le bas est droit, dans un autre tissu.
Un petit volant rouge le long de la couture diagonale du devant lui donnera un peu de peps. (à mettre sur ma liste des « à terminer » et « à faire », donc)

Encore et encore

Terminés depuis un bout de temps, deux ensembles pour deux fillettes de la même taille. Avec l’incontournable jupequitourne.
Le haut est un patron japonais modifié (des plis à l’encolure).
Tissus du marché (jersey pour le haut, tissus indiens pour la jupe).

Les grands aussi ont besoin de nouveaux habits : c’est le 8e de la série, 3e mouture de patron, celle que je préfère (aucun d’entre eux n’a remarqué les différences de patrons, surtout des réajustements d’emmanchures :-))
Jersey lycra du marché pour les 8 : 2 bleus « chmirés » noirs, 1 kaki froissé, 3 noirs et 2 bicolores.
Je vais pouvoir passer aux t-shirts et bermudas pour eux, après réaménagement de ma pièce à couture (ouille, elle est vide! Damned, mon tissu est difficilement accessible! Mais bonheur quand même, mes machines se serrent les coudes sur une petite table, ambiance bon enfant garantie).

PS. Ma surjeteuse a un pied de biche fronceur, suffit juste de faire le réglage préconisé et hop là!