Matriochka, suite de la suite de la suite

Celui-là c’est une commande spéciale et m’a donné du mal car j’ai fait quelques erreurs (grrrr!)
Ma Saucisse m’a demandé : »maman, tu me fais un sac matriochka rose avec une fermeture éclair? ». Ok (quelques jours de réflexion quand même pour pas changer).
Les bretelles de son sac poule s’effilochent, c’est ça les trucs achetés (je les avais récupérées d’un sac).

Alors que mes autres matriochkas ont des têtes peintes, celle-ci est appliquée, en polaire (trop cool à appliquer). Sauf ses joues qui sont dans des chutes de sa chemise de nuit (côté fleurs, bien sûr).
Les fleurs sont en feutres, je les vais achetées parce qu’elles m’ont tapé dans l’oeil. Super faciles à coudre (j’avais un doute pour la moyenne et la grosse, très épaisse).

Les bretelles sont élastiquées, mais comme je les avais faites trop courtes, j’ai piqué des attaches d’un sac récupéré de m… (d’une chaîne de bouffe industrielle) et j’ai rajouté une petite bande dans le bas.
la fermeture est dans le dos.

Je l’ai doublé avec une chute d’un pantacourt d’été et j’ai bien sûr mis une petite poche pour sa carte de bus.
J’avais fait la doublure trop courte, donc j’ai dû la rallonger.

Je le trouve réussi quand même.

« Maman, moi je voudrais un habit de matriochka »…

PS : Un tuto de couture double ou couture propre ou couture anglaise, (merci Pol-a pour son nom),pour celles qui n’ont pas le zig-zag sur leur machine.

PPS. Ok, je mets le tuto sur mon blog principal. Sinon il est dans la catégorie tuto sur la droite (Blogger n’avait pas de catégorie quand j’ai commencé, donc j’ai fait d’autres blogs pour ranger un peu)

Pour celles qui n’ont pas de point zig-zag sur leur machine et qui ne veulent pas passer des heures à surfiler à la main.

Pour la démonstration, 2 bouts de tissu, à l’endroit et l’envers contrastés.

Epingler envers contre envers
Piquer.
Pour celles qui n’aiment pas faufiler, comme moi, on peut parfaitement piquer sur les épingles perpendiculaires au bord du tissu.


Au besoin, recouper la couture.
Retourner et épingler endroit contre endroit.


Piquer (attention de bien recouvrir la couture à l’intérieur).

Et voilà!
Sur l’endroit

Sur l’envers : « une couture propre ».

20 réflexions sur « Matriochka, suite de la suite de la suite »

  1. j’adore ton imagination et ta façon de la mettre en application!! il est vraimen super original et sympathique ce sac!! elle doit etre ravie ta fillote!!

  2. Eh ben la demoiselle est gâtée, il est adorable ce sac à dos. Bravo, et quelle ingéniosité pour les petites chutes provenant de ci de là, vraiment super

  3. Super idée ce petit sac à dos, c’est original. La technique de couture c’est la couture anglaise, elle permet d’avoir des finitions hyper propres.

  4. mais il est vraiment super ce sac! franchement (comme dans tout ce que j’ai vu de toi) même les finitions sont parfaites, pas de bout de tissus qui part n’importe comment… super, franchement, bravo!
    (ouai! j’ai enfin réussit à poster un commentaire chez toi, ce n’est pas faute d’avoir essayé!)

  5. Splendide ce sac, je ne vais pas le montrer à mes filles qui ont déjà piqué la sale manie de leur mère…Ce sont des filles quoi!

  6. superbe ce sac a dos !!! ah la couture anglaise un finition parfaite propre je faisais tout les vetement de mes loulou comme ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *